Petit déjeuner et goûter : quelles alternatives saines pour les enfants?

Petit déjeuner et goûter : quelles alternatives saines pour les enfants ?
Petit déjeuner et goûter : quelles alternatives saines pour les enfants ? - © eli_asenova - Getty Images

Difficile de contourner le sucre au petit déjeuner et au goûter des enfants.

Magali Walkowicz, nutritionniste, a consacré un ouvrage à destination des parents soucieux d'équilibrer ces deux moments clés dans le journée des enfants : "P'tits dej' et goûters pauvres en sucres" aux Editions Souccar.

Le déjeuner traditionnel : une "bombe glycémique"

Face à l'avalanche de produits "spécial petit déjeuner" destinés aux enfants dans les rayons des supermarchés,  réinventer le premier repas de la journée est une véritable révolution : le petit déjeuner représente en effet une bombe glycémique constituée des traditionnelles viennoiseries, pains et céréales industriels, jus de fruit, confitures et pâtes à tartiner. "Les glucides sont partout", alerte Magali Walkowicz.

Selon la spécialiste, le virage à adopter consiste à cibler les protéines (œuf, jambon, fromage) et le bon gras (oléagineux) au détriment des sucres.

L'objectif est de mettre au menu des nutriments qui vont stimuler la concentration et l'éveil des enfants toute la matinée et aussi prévenir l'obésité. 

Un fruit, une tartine et un yaourt pour commencer la journée

Concrètement, le petit déjeuner doit être composé d'un fruit entier riche en vitamine C (kiwi, fraises, framboises, mûres, clémentine), d'une tranche de pain multicéréales au levain avec un peu de beurre ou de purée d'oléagineux et un yaourt.

Autre alternative possible : un bol de porridge incluant des flocons de sarrasin ou d'avoine mélangés à du lait animal ou végétal et de la poudre de vanille ou encore quelques amandes concassées par exemple.

Les enfants peuvent boire du lait de vache s'ils le tolèrent bien mais 250 ml par jour suffisent, conseille la spécialiste. On peut également leur donner un œuf à la coque, 30 grammes de fromage frais ou une tranche de jambon.

Limitez l'apport calorique du goûter

Pause incontournable, le goûter est également le moment de tous les dangers en termes de sucres : biscuits, gâteaux, barres chocolatées s'affichent comme les en-cas rapides et appréciés des enfants.

C'est au contraire le moment pour compenser la charge glucidique souvent élevée du dîner (pain, pâtes, pomme de terre, purée), explique Magali Walkowicz.

On proposera un fruit, surtout si l'enfant n'en a pas consommé à midi, un petit morceau de fromage de chèvre ou de brebis ou un verre de lait, une tranche de pain multicéréales ou 30 g de flocons de céréales avec un peu de lait ou une part de gâteau maison.