Les "super-pouvoirs" insoupçonnés de nos cheveux : lutter contre les marées noires, source d'énergie ou engrais naturel

Les salons de coiffure opèrent leur mue écologique. Il n'est désormais plus rare de voir des coiffeurs s'engager dans les collectes de cheveux usagés. En Angleterre et en Irlande, un vaste programme propose aux salons de récolter les cheveux pour faire barrage aux marées noires, fournir des engrais naturels aux plantes ou même alimenter les circuits électriques.

Les collectes en salon se multiplient

Si vous vous êtes déjà demandé ce qu'il advenait de vos mèches de cheveux amassées sur le sol et chassées par votre coiffeur d'un coup de balai, sachez que leur destin ne sera pas automatiquement celui de la poubelle. Car depuis ces dernières années, les opérations de collectes de cheveux dans les salons de coiffure sont devenues monnaie courante.


Lire aussi : #LOKDONATION : une nouvelle coupe pour soutenir les victimes du cancer du sein


Pas plus tard que la semaine dernière, le groupe Dessange International a annoncé le lancement d'une nouvelle offre de collecte et de recyclage des cheveux, en partenariat avec Capillum, filière française spécialisée dans le recyclage du cheveu.

Les cheveux comme rempart naturel contre les polluants marins

Les cheveux représentent des trésors inestimables pour l'environnement : efficaces pour absorber les hydrocarbures, ils peuvent s'avérer précieux pour créer des barrages naturels dans les mers et les protéger contre l'introduction de produits nocifs, comme le pétrole.

C'est précisément l'objectif du Green Salon Collective, lancé en 2020 et auquel 550 salons de coiffure d'Angleterre et d'Irlande ont adhéré.

500 kg de cheveux ont été collectés, dont 50 kg utilisés pour fabriquer des barrages capillaires disposés sur les rivages des plages et stopper les marées noires.

Les cheveux restants sont réservés à l'agriculture : leur riche teneur en protéines et en azote les rendent particulièrement efficaces pour le compost.

Papier alu et teintures sont réinjectés dans le circuit économique

Les résidus capillaires ne sont par ailleurs pas les seuls déchets récupérés dans les salons partenaires du Green Salon Collective, qui s'engagent également à conserver le papier aluminium usagé pour l'envoyer au recyclage (2,2 tonnes de papier aluminium ont été récoltées depuis le lancement du programme).


Lire aussi : L'implacable retour de la coupe mulet


Même les substances liquides utilisées pour les colorations sont conservées : ces déchets liquides sont incinérés, puis transformés en énergie, destinée à nourrir les réseaux électriques nationaux d'Irlande et d'Angleterre...