Les enfants qui font du sport sont mieux protégés face aux futures dépressions

Les enfants qui font du sport sont mieux protégés face aux futures dépressions
Les enfants qui font du sport sont mieux protégés face aux futures dépressions - © Imgorthand - Getty Images

De nouvelles études effectuées par l'hôpital des enfants malades d'Alberta et l'université de Calgary au Canada ont démontré l'existence d'un lien entre le sport, ou du moins une activité physique chez les enfants, et la dépression à l'âge adulte.

Cette expérience s'est penchée sur plusieurs milliers de cas pour finalement sortir avec la conclusion que faire une activité physique à un enfant influait grandement sur son état mental immédiat mais surtout futur et le protégeait contre les dépressions .

Les tranches d'âge des cas étudiés vont de 8 à 19 ans. Cependant, et bien que le rapport entre l'activité physique chez les enfants et la diminution de la dépression à l'âge adulte ait été certifié, il reste encore à déterminer le quota d'activité physique nécessaire pour amoindrir les risques de dépression dans le futur.

Il faut aussi prendre en compte les facteurs génétiques et les cas de dépression dans la famille de chaque individu, qui augmentent les probabilités de dépression.

Dans ces cas ou dans d'autres, les recherches continuent d'étudier les proportions exactes entre activité physique chez l'enfant dès son plus jeune âge et troubles mentaux à l'âge adulte.