Les applications de consultation psy décollent

Les applications de consultation psy décollent
Les applications de consultation psy décollent - © iStock/sellen

Répandue aux Etats-Unis depuis une dizaine années, la web thérapie fleurit en France avec l'apparition de nouveaux sites proposant des consultations de psychothérapie par téléphone, email, webcam interposée ou, plus récemment, via une application. Vraie thérapie ou soutien psychologique ponctuel, les résultats peuvent être au rendez-vous si les patients s'inscrivent dans un programme de séances basées sur des techniques sérieuses.

Exit l'apparence physique, le langage du corps, le ton de la voix parfois, les états émotionnels... Écrire un mail à un psy inconnu ou lui passer un coup de fil depuis chez soi peut-il engager une vraie thérapie sérieuse ?

Pour certains thérapeutes sceptiques, les nouvelles technologies type webcams, visioconférence ou chat, ne remplaceront jamais un accompagnement en face à face qui, de par leur nature, éviteraient d'entamer un travail de plus longue haleine.

Pour d'autres qui se sont lancés dans ce service commercial, l'aide passe aussi par un soutien psychologique ponctuel qui donne des pistes concernant le plus souvent la vie de famille, le couple, la solitude, le deuil et au travail. Et ce système n'aurait pas vocation à remplacer les "vraies consultations". C'est le point de vue de Jean Pierre Camard qui a fondé en 2011 l'une des premières plates-formes en ligne inspirées des sites américainsjeconsulteunpsy.com.

À qui ce principe facile et accessible peut-il réellement profiter ? Les praticiens évoquent une bonne porte d'entrée pour ceux qui ne franchiraient pas le seuil d'un cabinet pour des raisons de timidité ou de phobie. "Parfois, le système permet aux gens de décharger plus facilement leurs émotions dans le cadre sécurisant de leur domicile", explique la psychologue Nathalie Noachovitch, qui a créé le siteVotrepsyenligne.com, qui fonctionne avec webcam, email ou chat. Autre cas de figure favorable: les déplacements ou installations à l'étranger. Dans ce cas, les patients pourront continuer leur suivi avec leur thérapeute référent.

Face à cette jungle de psys en ligne, il faut nécessairement se renseigner sur les diplômes des professionnels et regarder s'ils consultent par ailleurs en cabinet en suivant des patients "réels". Parmi les plates-formes les plus sérieuses, on retrouvejeconsulteunpsy.comTonpsy.com,Votrepsyenligne.comhappy-life-psy.fr ou encore psychologue.net. Elles se différencient par les sujets traités, la possibilité de faire des thérapies de groupe, et les supports proposés. De l'email au téléphone en passant par des logiciels comme Skype ou des webcams, le mieux est de tester le formule avec laquelle on est la plus à l'aise. La plupart a développé des applications. Enfin, se demander ce qu'on attend de ce type de services peut être utile: s'agit-il d'une envie de s'engager dans une thérapie à plus ou moins long terme ou d'obtenir un conseil après une dispute, par exemple ?

 

Un service disponible 24h/24 et 30% moins cher

À l'instar des sites de prises de rendez-vous médicaux en ligne, le service d'un psy en ligne permet d'avoir quelqu'un tout de suite, et ce 24h/24, 7j/7, parfois sans rendez-vous. C'est le cas d'une jeune start-up qui propose des séances avec des psychologues à la demande via son application "Boddy Psy", jusqu'à plusieurs contacts possibles par jour. La démarche, synonyme de gain de temps, entend également séduire pour son aspect financier. Par exemple, une consultation virtuelle de 45 minutes coûtera en moyenne 50 euros, contre 70 à 80 euros en cabinet "réel".

De manière légitime, on pourrait se demander en quoi ce type d'échanges diffère d'un bavardage entre copines et si l'on peut en espérer des résultats probants. En réalité, tout dépend du cadre qui est déterminé et de ce que la personne recherche. Pour différer de l'appel à un ami, cette psychologie, facile, accessible, doit s'inscrire dans un cadre précis et sur la durée avec l'application de techniques sérieuses.

Par exemple, une étude de l'université de Zurich, publié en 2013, a montré que les consultations en ligne étaient aussi efficaces que celles en face à face, voire même plus efficaces pour des patients souffrant de dépression, qui ont suivi 8 séances en ligne avec différentes techniques de psychologie. Plus récemment, des médecins américains ont constaté l'efficacité de thérapies cognitives comportementales en ligne (TCC), d'un groupe de soutien en ligne ou d'une appli de smartphone "Catch It" pour traiter l'anxiété et la dépression (disponible sur iOS ou Android.

La prochaine génération de psychologues virtuels pourrait prendre la forme d'avatars. Deux jeunes entrepreneurs de la Silicon Valley ont crée Tess, un programme d'intelligence artificielle remplissant les fonctions d'une psychologue virtuelle, capable de s'adapter à la personnalité de son interlocuteur en profilant ses émotions.