Le yin yoga, une pause introspective de printemps à découvrir

Le yin yoga, une pause introspective de printemps à découvrir
Le yin yoga, une pause introspective de printemps à découvrir - © da-kuk - Getty Images

Moins populaire que les formes de yoga dynamiques vinyasa et ashtanga, le yin yoga, doux et lent, inventé il y a 20 ans, est pourtant la pratique la plus intense pour lutter contre le stress et nourrir son énergie vitale. Le printemps est la saison idéale pour découvrir cette pratique intime, proche de la méditation, qui ne laisse jamais indifférent.

Le yin yoga, inventé il y a une vingtaine d'années, ne se préoccupe pas de l'esthétisme de la posture, de la force musculaire ou de l'alignement parfait. Il propose de ralentir et d'accepter les sensations qui se manifestent dans le moment présent, sans objectif. À la croisée de la médecine chinoise, l'approche lente du taoïsme et des postures du yoga indien, il s'apparente à une discipline méditative liée à la respiration profonde.

À la différence des autres formes de yoga plus dynamiques (vinyasa, ashtanga), les postures, qui doivent être "tenues" au sol entre 3 et 5 minutes, font appel à la concentration et la relaxation. Les étirements sont donc intenses et sollicitent les tissus profonds où sont nichés les tensions parfois anciennes, comme les fascias, les tendons, les ligaments ou les os. Grâce à ce travail d'abandon total, l'énergie peut circuler dans le corps librement.

Cette pratique prend ainsi le contre-pied du mode de vie accéléré, en s'adressant à la part la plus intime de nous-mêmes. Elle peut d'ailleurs surprendre les adeptes de sport engageants, tels que le ski, le running ou même les yogas très physiques comme l'ashtanga, pour qui, une fois installés sur leur tapis, exister sans ne rien faire est un sacré challenge.

Parmi les postures pratiquées en yin yoga, on retrouve le papillon, la libellule, la pose de l'enfant, le demi-lacet, le lacet, la charrue, la cloche, le sphinx, le phoque, le dragon ou encore le chameau. Les cours, accessibles à tous, utilisent un certain nombre d'accessoires (coussins, briques, bolsters, couvertures) pour trouver le confort nécessaire pour tenir plusieurs minutes dans les positions, aider le corps à se relaxer, ou atteindre plus facilement une posture (en posant sa tête sur un bloc, plutôt qu'au sol).

Si le yoga en général est reconnu bon pour la santé, le yin yoga est particulièrement intéressant pour gérer le stress, améliorer son sommeil, assouplir le dos et l'ensemble du corps. Sur le plan énergétique, les postures d'ouverture et d'étirement nourrissent les organes en suivant des méridiens d'énergie propre à la médecine traditionnelle chinoise. L'immunité s'en trouve renforcée. Au printemps notamment, la sollicitation des méridiens du foie et de la vésicule biliaire fait du yin yoga une pratique de detox de choix.