Le thé vert renferme-t-il la clé d'un traitement contre la polyarthrite ?

Cette maladie invalidante est un trouble auto-immune qui touche surtout les articulations des mains et des pieds. Elle entraîne de douloureux gonflements qui peuvent aller jusqu'à attaquer le cartilage, les os et entraîner des déformations articulaires. Les médicaments existants sont non seulement coûteux, mais ils affaiblissent le système immunitaire et leur prise n'est donc pas toujours conseillée sur le long terme.

Pour essayer de trouver une alternative, l'équipe de chercheurs de l'université de l'État de Washington à Spokane s'est intéressée à une molécule présente dans le thé vert appelée galate d'épigallocatéchine (EGCG). Cette molécule de flavanol a été administrée à des rats souffrant de polyarthrite rhumatoïde humaine. Les rongeurs souffraient de gonflements au niveau de la cheville. Mais après 10 jours de traitement à l'EGCG, les scientifiques ont observé que les articulations avaient considérablement dégonflé. Les résultats de leurs recherches ont montré que l'EGCG, aux propriétés anti-inflammatoires déjà connues, pouvait avoir un fort potentiel pour traiter la polyarthrite rhumatoïde grâce à sa capacité de blocage de la protéine TAK1, qui joue un rôle clé dans l'inflammation.

Le directeur de cette étude, Salah-uddin Ahmed, qui étudie cette maladie depuis 15 ans, pense que ces nouvelles découvertes ouvrent de nouvelles perspectives de recherches avec l'EGCG. Les résultats sont parus cette semaine dans la revue Arthritis and Rheumatology.

De récentes recherches sur le thé vert ont aussi montré bon nombre de bienfaits sur la santé. Il permet par exemple de réduire le cholestérol, d'aider à traiter la maladie inflammatoire chronique de l'intestin, les maladies du foie et plusieurs cancers, et de réduire les risques de maladies cardiovasculaires, selon l'University of Maryland Medical Center. Les chercheurs pensent que bon nombre des bienfaits du thé vert proviennent de sa concentration en polyphénols, un groupe de composants chimiques aux fortes propriétés anti-oxydantes. L'EGCG est le polyphénol présent dans le thé le plus étudié à ce jour, c'est aussi le plus actif.

 

RTBF TENDANCE avec AFP