Le chiffre motivant du jour : 30 minutes d'exercice quotidien pour éviter 4 millions de décès précoces par an

Le chiffre motivant du jour : 30 minutes d'exercice quotidien pour éviter 4 millions de décès précoces par an.
Le chiffre motivant du jour : 30 minutes d'exercice quotidien pour éviter 4 millions de décès précoces par an. - © Alys Tomlinson - Getty Images

Si vous manquez d’enthousiasme pour vous mettre au sport, une nouvelle étude britannique souligne que 30 minutes d’activité cinq fois par jour pourraient permettre de prévenir 3,9 millions de décès précoces par an à travers le monde.

Des chercheurs des universités de Cambridge et d’Edimbourg ont mené une vaste étude à partir de données concernant des sujets dans 168 pays. Ces chiffres montraient la proportion de la population qui suivait les recommandations de santé de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) de pratiquer au moins 150 minutes d’activité physique d’intensité modérée par semaine, ou seulement 75 minutes d’intensité vigoureuse, ou une combinaison des deux.

Après avoir combiné ces données avec le risque estimé de décès précoce de la population active, en comparaison avec le risque de décéder précocement des personnes sédentaires, les chercheurs ont pu estimer la proportion de morts évitables grâce à l’activité physique.

L’étude est parue dans la revue de référence The Lancet Global Healt.

15% de décès prématurés en moins, hommes et femmes confondus

Leurs résultats ont montré que le fait de suivre ces recommandations pouvait abaisser le nombre de décès précoces d’environ 15% (14% chez les femmes et 16% chez les hommes), soit 3,9 millions de décès par an parmi la population mondiale.

Les scientifiques ont noté que les niveaux d’activité physique variaient grandement selon certains pays. Par exemple, seulement 33% des Koweïtiens se conformaient aux recommandations d’activité de l’OMS contre 64% des Britanniques et 94% des Mozambicains. Ils ont cependant tenu à préciser que malgré ces écarts, les effets positifs de l’activité physique étaient plutôt constants à travers le monde.

Les chercheurs précisent qu’on nous rappelle souvent les conséquences négatives de la sédentarité plutôt que de souligner les bienfaits qu’entraîne une pratique sportive quotidienne.

"Nous sommes habitués à souligner les inconvénients d’un manque d’exercices, que cela soit un sport, une activité en salle ou juste une marche rapide à l’heure du déjeuner. Mais en nous concentrant sur le nombre de vies épargnées, nous pouvons mettre en lumière ce que nous avons déjà accompli", a précisé l’une des signataires de l’étude, le Dr. Tessa Strain. Et d’ajouter : "Cela nous aide à dire : 'Regardez les bienfaits qu’offre déjà l’activité physique. Faisons encore mieux et augmentons encore plus nos niveaux d’exercice'".