Le café, idées reçues et effets bénéfiques

Le café, idées reçues et effets bénéfiques
Le café, idées reçues et effets bénéfiques - © iStock/Eva Katalin Kondoros

Selon un article paru dans le journal britannique Metro, boire un café dans l'heure qui suit le réveil aurait pour conséquences d'augmenter l'intolérance au café voire d'en réduire les effets au cours du temps.

En effet, lors du réveil, le corps produit de la cortisol, l'hormone du stress. Cette hormone atteint son pic 20 à 30 minutes après le réveil et apporte la dose d'énergie nécessaire au corps pour se réveiller. Nul besoin donc d'un café à ce moment-là, de plus, cela augmenterait l'accoutumance.

Pour égrainer toutes les idées reçues sur le café, l'équipe des pigeons a contacté Alfred Bernard, toxicologue.


On peut lire dans la presse que consommer du café dès le réveil serait une mauvaise idée et faciliterait l'accoutumance

"Je n'ai lu aucune étude scientifique sérieuse qui prouverait cette théorie. Ce qui est vrai, par contre, c'est que la caféine stimule la production de cortisol. Mais la tolérance se développe que vous le preniez le matin ou l'après-midi.Si vous en consommez régulièrement, vous stimulez les mécanismes de détoxication de la caféine et c'est le cas du tabac, de l'alcool. c'est une drogue très douce, plus vous en consommez, plus vous devenez tolérant et avez besoin de caféine. Vous éliminez de plus en plus vite et pour maintenir un certain taux dans le sang, vous devez en consommez plus. Ce n'est donc pas lié à la consommation uniquement matinale."

 

On dit qu'un café "bien fort retape mieux", c'est vrai ?

"Les effets bénéfiques du café à court terme sont bien établis sur l'activité physique et sur l'attention. Cela stimule effectivement le système nerveux central."

 

Y a-t-il d'autres aspects bénéfiques ?

"On voit apparaître des études qui font des associations entre le café et le diabète de type 2. Il semblerait que si vous consommez 4 à 5 tasses de café par jour, vous pourriez réduire de 30% les risques de diabète. Ce qui est très intéressant, c'est que cet effet protecteur n'est pas lié à la caféine mais à des composés de type phénolique qui sont dans le café. Même dans un café décaféiné, vous avez cet effet protecteur. Certaines études évoquent également une association avec la maladie de Parkinson ou d’Alzheimer."

 

Dernière idée reçue, il faut boire son café bien chaud

"C'est une mauvaise idée ! Pendant très longtemps, on pensait que boire du café donnait un risque accru de cancer. Selon l'OMS, le risque de cancer serait, en réalité, lié à un facteur confondant qui est la température élevée. Ce risque de cancer peut donc apparaître que vous buviez du café, du thé, des boissons chaudes en général. La chaleur irrite l'œsophage et cela facilite le développement du cancer de l’œsophage notamment.

Si vous désirez conserver votre café dans les meilleures conditions, mettez-le au frais. Selon le New-York Times, congeler ses grains de café améliorerait la richesse du breuvage. Ainsi les grains produisent des particules plus petites et plus riches en goût.

À savoir que l'agence européenne de la sécurité alimentaire préconise la dose de 400mg de caféine par jour et celle-ci tombe à 200mg pour une femme enceinte. Une tasse de café "instantané" comporte 100mg de caféine.

 

Article original publié sur On n'est pas des pigeons.