Le bonheur, c'est la santé

Le bonheur, c'est la santé
Le bonheur, c'est la santé - © Petar Chernaev - Getty Images

Le stress des femmes pourrait avoir d'importantes conséquences sur la tension artérielle de leur mari, à en croire des recherches menées à l'Université du Michigan aux États-Unis.

"Nous avons été particulièrement intéressé de trouver que les maris étaient plus sensibles au stress de leurs femmes que l’inverse, surtout étant donnés tous les travaux précédents qui avaient montré que les épouses étaient plus affectées par le lien marital", explique l’auteur de cette étude, Kira S. Birdett.

Ceci semble se confirmer surtout dans les situations matrimoniales à problèmes. En s’intéressant aux effets des relations négatives sur la santé des patients, les scientifiques ont trouvé qu’il était difficile de les identifier lors d’examens individuels.

Les chercheurs ont noté que l’observation des interactions au sein du couple s’était avérée plus efficace pour discerner le stress qui pouvait affecter la tension artérielle des patients.

"La physiologie individuelle partage d’étroits liens avec non seulement les expériences propres de la personne mais aussi avec les expériences et les perceptions de son époux ou de son épouse", précise le docteur Birdett.

Lorsqu’il est question de mariage et de santé, il semblerait que l’analyse du couple dans son ensemble soit plus efficace qu’un simple examen individuel, note l’équipe de spécialistes après avoir examiné 1.356 couples d’un certain âge.

Les chercheurs ont utilisé la pression artérielle systolique comme mesure de base et ont mené des évaluations biomédicales et psychosociales sur les participants entre 2006 et 2012.

Les effets sur la santé des difficultés matrimoniales étaient doubles mais variaient cependant selon le genre, à en croire les résultats de l’étude.

Un mariage peu harmonieux était un indicateur de tension artérielle élevée lorsque les deux époux reconnaissaient que leur relation n’allait pas bien.

Les chercheurs en ont conclu que la qualité de la relation avait un effet direct sur la santé cardiovasculaire et qu’elle modérait les effets du stress.

Cette étude, parue dans Journals of Gerontology, vient étayer une autre étude récente menée à l’Université de Pittsburgh qui avait établi un lien entre la santé cardiovasculaire et le mariage, ces précédentes recherches ont été reprises dans la revue Psychosomatic Medicine.