Le Body Positive au Salon des Frivolités, l'interview de Melle Caroline

Le Body Positive au Salon des Frivolités, l'interview de Melle Caroline
Le Body Positive au Salon des Frivolités, l'interview de Melle Caroline - © Tous droits réservés

Dans l'univers des blogueuses, une figure émerge de plus en plus dans l'univers intimiste de la lingerie. Belge et ravissante il s'agit de Melle Caroline. Généreuse dans son état d'esprit elle partage avec élégance, raffinement et objectivité son regard avisé sur les secrets d'alcôves du côté des dentelles.

  • Quand on ouvre votre compte Instagram, on découvre une jeune femme décomplexée qui pose en lingerie, pourquoi avoir choisi cette approche dans votre démarche Body Positive ?

Le compte Instagram est un support du blog en fait, comme je parle de lingerie dessus et qu’il y a des photos de moi portant les modèles que je teste, il me paraît normal de les montrer sur mes comptes sur les réseaux sociaux. Comme une blogueuse mode montre son dernier pantalon, je montre le dernier ensemble dont j’ai fait la critique. Mon postulat de départ était que la blogosphère francophone (et les médias de manière générale) ne montre pas assez de diversité dans les corps portant de la lingerie. Beaucoup de femmes se disent qu’elles n’ont pas le corps " qu’il faut " pour porter de la belle lingerie, je veux leur montrer que c’est faux. On a toutes le droit, ce n’est pas réservé à un seul type de corps !

  • Comment vous est venu l’amour de la lingerie ?

D’aussi loin que je me souvienne j’ai toujours aimé ça. Ado, j’étais une petite gothique amoureuse de la dentelle, des bas et des corsets. Je suppose que ça ne m’a jamais quitté en fait ! J’ai gardé une affection profonde pour la lingerie noire, avec de la dentelle et des lanières. Lorsque j’ai pris du poids ça s’est encore accentué parce que j’ai dû faire un effort pour trouver de la jolie lingerie à ma taille. Je me suis lancée à corps perdu dans cette recherche et plus j’ai découvert des marques et des modèles, plus je suis tombée amoureuse de ces délicates petites pièces de tissus.

  • Lorsque vous avez lancé votre blog, quelle a été la réaction de votre entourage ?

La réaction de mon entourage a été extrêmement positive. Aussi bien ma famille proche que mon cercle d’ami(e)s. Ils ont tout de suite trouvé l’idée super, parce qu’à la fois utile et engagée. Mes parents notamment m’ont immédiatement soutenue, sans l’ombre d’une hésitation et je les en remercie !

  • Pour vous le " Body Positive " qu’est-ce que cela représente ? Un combat ? Un art de vivre ? Un état d’esprit ?

Je pense que c’est un peu tout ça à la fois. C’est un terme un peu fourre-tout, mais je pense que nous en avons tous besoin. Pour moi c’est avant tout l’acceptation des corps, de tous, quels qu’ils soient. C’est une vague de fraîcheur bienvenue qui met en avant les corps ignorés, les corps rejetés, les corps critiqués. Ce sont nos corps, nous vivons avec, il est temps de montrer au monde que nous sommes tous et toutes différent(e)s. C’est donc à la fois un combat, parce que montrer autre chose que la norme (et je ne parle pas que de rondeurs), est un acte fort qui vaut à ses partisans des mots durs. Un art de vivre, parce que l’amour de soi ça se cultive. Et un état d’esprit, parce qu’il y a besoin de désapprendre beaucoup de choses sur soi et l’image de soi sur le chemin. Et surtout, ce n’est pas une obligation. Récemment j’ai vu apparaître le terme Body Neutral, qui me plaît assez parce qu’il ne force personne à atteindre un objectif parfois vraiment difficile. S’accepter tel que l’on est, c’est déjà une très belle étape de franchie.

  • Quel message avez-vous à passer à celles et ceux qui se sentiraient Body Negative ?

J’aimerais vous dire que vous avez le droit d’être " body negative ". Personne ne peut prétendre aimer son corps à 100% et 24h/24, et on ne vous le demande pas. Pour moi la relation au corps c’est comme une relation de couple, il y a des hauts et des bas, c’est normal. Soyez indulgent(e)s avec vous-même, pensez à ce que votre corps vous apporte au quotidien, ce qu’il vous permet ou vous a permis d‘accomplir, là où il vous emmènera. Les marques, les cicatrices, les vergetures, la cellulite, c’est naturel et c’est votre histoire. Acceptez votre histoire et qui vous êtes, personnellement je trouve que ça rend plus fort. Et surtout : faites-les choses pour vous, pas pour les autres. C’est votre corps, ça vous regarde !