La moitié des lits pour bébé vendus sur le marché européen ne sont pas sûrs

La moitié des lits pour bébé vendus sur le marché européen ne sont pas sûrs
La moitié des lits pour bébé vendus sur le marché européen ne sont pas sûrs - © Peopleimages - Getty Images

La moitié des lits vendus sur le marché européen ne sont pas sûrs, rapporte mardi le SPF Economie sur base d'une campagne de contrôle européenne portant sur 50 produits. En Belgique, un lit sur six contrôlés, a été jugé "dangereux" et retiré du marché.


Outre la Belgique, les contrôles ont été menés dans sept autres Etats membres (Allemagne, Bulgarie, Grèce, Malte, Pays-Bas, Portugal, Tchéquie) et en Islande. Cinquante modèles de lits, tant fixes que pliables ("lits parapluies") ont été sélectionnés. Les contrôleurs ont principalement choisi les lits qui, à première vue, ne semblaient pas en ordre, précise le SPF.

Un quart des lits conforme
Seul un quart des lits pour bébé contrôlés
(13 sur 50) étaient tout à fait conformes, tandis que les autres présentaient un ou plusieurs défauts. Dans 30 cas, il manquait le mode d'emploi et 70% des modèles choisis ne répondaient pas aux exigences de sécurité (trop grandes ouvertures dans le lit ou manque de solidité de la base). La moitié présentaient même un risque grave pour la sécurité de l'enfant.

A la suite de cette campagne de contrôles, dix lits ont été retirés de la vente et les consommateurs ont été appelés à rendre le lit acheté dans quinze autres cas.

A l'échelle belge, les résultats sont meilleurs puisque la moitié des lits pour bébé étaient tout à fait conformes. Deux lits, qui présentaient un léger problème, ont été adaptés et mis en ordre, tandis que le dernier, un lit parapluie, a été considéré comme dangereux, car sa base n'était pas assez résistante.

Une nouvelle action de contrôle est déjà prévue afin de vérifier si la situation s'améliore, a prévenu le SPF Economie.

Article original paru sur notre site RTBF Info.