Des protections hygiéniques qui respectent les femmes et l'environnement

Des protections hygiéniques qui respectent les femmes et l’environnement
Des protections hygiéniques qui respectent les femmes et l’environnement - © Esebene - Getty Images/iStockphoto

Avec CYCLO, l’espagnole Paloma Alma veut sensibiliser les femmes à leurs règles et proposer des alternatives durables aux protections hygiéniques traditionnelles.

L’actrice espagnole Paloma Alma a fondé CYCLO, une marque de protections hygiéniques durables. Elle propose des serviettes réutilisables et des sous-vêtements absorbants en coton écologique, ainsi que des coupes menstruelles, le tout sans produits chimiques et fabriqué en Espagne.

 

Manque d’informations

Elle a décidé de lancer sa marque après avoir découvert qu’elle était allergique aux tampons. Alors qu’elle cherche une alternative, et se rend compte qu’il n’existe " aucun endroit pour avoir des informations sur le sujet ". Elle veut aider à la sensibilisation et l’information autour des règles et créé des ateliers dans les écoles et les entreprises

Elle déplore le manque d’éducation des femmes sur les règles : " Nous sommes 3,5 milliards de femmes dans le monde (…) nous avons nos règles tous les mois pendant 40 ans et pourtant nous n’avons pas d’informations sur les règles ! " Un manque qui participe aux idées reçues, comme de croire que les règles sont une maladie. C’est le cas de 48% des filles en Iran, 10 % en Inde, ou encore 7 % en Afghanistan.

" C’est un tabou parce que c’est très intéressant de rendre la moitié de la population honteuse de son propre corps, tous les mois, pendant la moitié de sa vie. " - Paloma Alma.

 

Alternatives durables

Le manque d’éducation et de sensibilisation auprès des jeunes filles conduit aussi à accepter comme normal des problèmes qui seraient dus aux " produits chimiques qui sont dans les tampons et les serviettes hygiéniques que nous utilisons depuis si longtemps ", explique Paloma Alma. Avec CYCLO, elle veut donc proposer des alternatives durables et sans produits chimiques.

" Nous avons mis des protections hygiéniques dangereuses dans notre vagin pendant trop longtemps " ⁃ Paloma Alma.

 

Impact environnemental 

Selon elle, en plus d’être nocifs pour la santé des femmes, ces produits nuisent aussi à l’environnement : " Ces produits ne sont pas biodégradables et donc, ils vont rester dans nos terres et nos ressources en eau pendant des années et des années. "

Avec son initiative, Paloma Alma veut donc encourager les femmes à prendre conscience de la nocivité des produits qu’elles utilisent, pour leur propre corps et pour l’environnement : " Il est vraiment temps de regarder ce qu’on met à l’intérieur de nous. "