Des masques pour le sport : Salomon et Decathlon se lancent dans la course

Des masques pour le sport : Salomon et Decathlon se lancent dans la course
Des masques pour le sport : Salomon et Decathlon se lancent dans la course - © Attila Csaszar - Getty Images

L’arrivée de ces nouveaux masques, spécialement créés pour le sport par Salomon et Decathlon, pourrait peut-être changer la donne et permettre au public de retourner en toute sécurité dans leur salle préférée. En effet, les sportifs n’en peuvent plus d’être confinés chez eux, sur leur vélo d’appartement ou leur tapis de yoga et aimeraient pouvoir retourner dans les salles de sport, fermées depuis des mois.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) déconseille fortement le port du masque lors de la pratique intensive de sport, c’est pourquoi vous pouvez encore voir les coureurs sans masque mais c’est également une raison de maintenir les salles de sport fermées. Si le but des deux marques n’est pas de rouvrir les salles ou les stations de skis, les masques permettraient déjà une pratique plus sûre du sport et ils seraient également un argument pour sauver tous ces entrepreneurs qui voient leurs business s’effondrer.

La marque américaine d’articles de sport Under Armour avait déjà lancé son masque spécialement conçu pour la pratique du sport en juillet 2020. Vendu au prix de 30 euros, il aura bientôt de sérieux concurrents.

Deux marques entrent dans la course au masque de sport grand public : Salomon et Decathlon. S’il n’y a pas besoin de présenter le second, le premier ne vous dit probablement rien. Salomon est une marque française d'accessoires de sport qui va distribuer le masque initialement conçu par une PME d'Ardèche, spécialisée dans le textile : Chamatex.

Si la nouvelle fait plaisir à une grande tranche de la population, une autre se verra dans l’obligation de choisir son combat : masque pour les lunettes ou masque pour le sport.

Le masque Salomon – Chamatex

Ce masque qui respecte les normes AFNOR aura pris 9 mois à être créé et il pourrait déjà être commercialisé par Salomon d’ici une dizaine de jours grâce à une usine à Lyon (le masque est donc Made in France) qui peut produire jusqu’à 10.000 masques par mois selon RTL. Neuf mois qu’ils ont mis à profit pour étudier les composants et la meilleure construction possible afin de protéger les sportifs des molécules virales et de la pollution tout en leur permettant de respirer sans cet effet ventouse si désagréable. "On a donc opté pour une construction verticale, style origami, avec un squelette semi-rigide sous le masque" comme l’explique Véronique Remy, directrice marketing chez Salomon à RMC.

Le gros plus c’est qu’ils proposeront deux versions, un masque pour l’été (20€), léger qui couvre la bouche et le nez ; et un masque pour l’hiver (40€) qui ressemble à un cache-cou également pensé pour la pratique du ski puisque "ce dernier a également un morceau en silicone au niveau de l’arête du nez qui permet de bien s’emboîter avec les lunettes de ski et qui empêche la buée", poursuit Véronique Remy.

Le masque Decathlon

L’annonce date d’il y a quelques semaines, le masque est prêt mais il manque l’homologation de l’agence française de normalisation (Afnor) pour que la production à grande échelle puisse démarrer.

L’entreprise ne veut pas dévoiler les secrets de conception du masque mais explique néanmoins qu’il est composé de plusieurs couches de tissu doux afin de garantir la filtration du virus tout en laissant la personne respirer sans l’effet ventouse. Comme Decathlon l’explique sur son site : “l’enjeu majeur de ce produit est de permettre la pratique du sport avec un masque barrière, en apportant au sportif une certaine aisance grâce à un masque respirant et avec les mêmes caractéristiques de filtration".

Aucune information sur le prix ou la date exacte de disponibilité n’a encore été communiquée… Affaire à suivre !