Comment les bruits blancs, roses et bruns peuvent vous aider à mieux dormir ?

Le sommeil est important pour la restauration de notre organisme et le renforcement de notre système immunitaire. Il faut donc le favoriser en évitant certaines habitudes alimentaires, en buvant certaines boissons chaudes, voire en y ajoutant des exercices de yoga pour se détendre.

Peut-être écoutez-vous aussi de la musique apaisante pour trouver plus facilement le sommeil. Mais avez-vous déjà testé les machines à bruits. Contre-intuitif ? On vous explique !

Les bruits blancs, roses et bruns

Comme la lumière, le son possède aussi ses couleurs. La lumière blanche regroupe l’ensemble des couleurs du spectre qui semblent blanches une fois mises ensemble. Le bruit blanc fonctionne de la même manière avec les ondes sonores, à savoir un mélange de toutes les fréquences du spectre sonore.

Plusieurs chercheurs se sont attelés à définir un son blanc le plus doux possible qu’ils surnomment alors 'bruit rose'. Celui-ci se focalise sur les fréquences basses, normalement plus audibles pour notre oreille comme le bruit d’une pluie régulière ou de la montée d’une marée.

Il existe aussi le bruit brun, qui dispose encore de plus de basses que le bruit rose, semblable à une mer agitée ou un vent fort. Les bruits rose et brun produisent donc un son plus profond et plus grave que le bruit blanc habituel.

Les machines à bruits, encore peu d’études sur le sujet

2 images
Comment les bruits blancs, roses et bruns peuvent vous aider à mieux dormir ? © Cavan Images - Getty Images/Cavan Images RF

Certains ne jurent que par ça et refusent de s’endormir sans une source de bruit blanc. Cependant, il n’existe pas énormément d’études scientifiques attestant des réels bienfaits ou, à l’inverse, des conséquences néfastes de ces appareils sur le sommeil. 

"Les preuves dont nous disposons ne sont pas concluantes et de très mauvaise qualité à ce stade" prévient ainsi Mathias Basner, le professeur de division du sommeil et de chronobiologie de l’Université de Pennsylvanie, à CNN.

Malgré ces indications, de nombreuses personnes, connaissant des insomnies ou vivant dans un environnement urbain bruyant semblent réellement réussir à trouver le sommeil plus facilement grâce à ces générateurs à bruits qui assourdissent les bruits extérieurs. La raison ? Le bruit passerait au-dessus des nuisances habituelles que l’on entend en ville (maison qui grince, voiture, animation dehors) et protégerait le cerveau de ces sons qui nous ennuient.

Quel bruit doit-on privilégier pour s’endormir ?

Parmi les trois types de sonorités étudiées, on constate que le bruit rose serait potentiellement similaire à l’amplitude et la densité des ondes cérébrales du troisième stade du sommeil, le sommeil profond.

Par exemple, une étude allemande intitulée Auditory Closed-Loop Stimulation of the Sleep Slow Oscillation Enhances Memory publiée dans la revue Neuron en 2013 a relevé que le bruit rose allongeait la durée du sommeil profond et favorisait le développement de la mémoire.

L’inconvénient des bruits blancs roses et bruns

Utiliser des générateurs à bruits blancs, roses ou bruns présenterait un inconvénient : si ce genre de bruit prolonge peut-être le sommeil profond, il pourrait être analysé comme un bruit parasite par le cerveau. et ainsi dégrader la qualité de votre sommeil.


Lire aussi : La meilleure position pour bien dormir


Pour le docteur Braser, interrogé par CNN, il est encore trop tôt pour en conclure des effets positifs ou négatifs sur le sommeil : "Il se peut que le bruit blanc et d’autres sons soient vraiment bénéfiques pour certaines personnes, mais nocifs pour d’autres à la recherche de cette nuit de sommeil parfaite".

Il convient également de faire attention au volume des machines à bruits. En effet, "vos capteurs auriculaires s’adaptent également, donc si vous constatez que vous devez augmenter le volume de plus en plus pour le même effet, cela pourrait être nocif" met en garde le Docteur Phyllis Zee de l’Université de Northwestern. C’est d’ailleurs pour ce motif que les scientifiques ne conseillent pas les machines à bruits blancs pour les personnes à risques de perte auditive ou celles déjà atteintes de tels problèmes.