Comment empêcher votre chat de faire des bêtises ?

Cat playing Peek a Boo in a box
Cat playing Peek a Boo in a box - © Andypott - Getty Images/iStockphoto

Faut-il punir un chat lorsqu’il fait une bêtise et comment faire ? Avant toute chose, il faut bien se rendre compte que tous les chats font des bêtises et que ce que nous considérons comme une bêtise est généralement un comportement tout à fait normal voire instinctif pour le chat.

Alors en gros, quand on parle de bêtises de chat, de quoi s’agit-il ?

  • Faire ses griffes sur un meuble, un tapis ou sur les rideaux;
  • Chaparder de la nourriture sur le plan de travail de la cuisine;
  • Uriner à des endroits inappropriés;
  • Faire tomber objets, qui cassent bien entendu;
  • Chasser des oiseaux et les ramener à moitié vivant à la maison;
  • Mordre et griffer…

En ce qui concerne les morsures et les coups de griffe, le rôle de la mère est très important dans l’éducation du chaton, ainsi que la période de socialisation. Entre de 2 à 12 semaines, le chaton s’identifie à sa propre espèce et s’habitue aux autres espèces qu’il va rencontrer (chiens, humains…). C’est également à ce moment, entre 3 et 7 semaines, que le petit chat va apprendre avec ses congénères la "morsure inhibée" (retenir ses dents lorsqu’il mordille pour jouer) et la "patte de velours" (même principe, mais pour les griffes).

A la suite de cela, il faut faire preuve de patience et être tolérant, car le chat trop souvent réprimandé pourrait mal le vivre, donc pas trop d’interdits à la fois ! Laissez-lui le temps de les assimiler. Si vous dites non à tout, il ne comprendra plus rien.
Dites vous que le chat n’est pas conscient qu’il fait quelque chose de bien ou de mal, ce sont des règles purement humaines.

Par contre, il est possible de lui faire assimiler que lorsqu’il fait certaines choses, cela entraîne une réaction, agréable ou désagréable, de la part de ses maîtres ou de la part de l’environnement. Le chat apprend donc par association; une action suivie d’une conséquence positive est généralement reproduite, une action suivie d’une conséquence négative tend à être évitée par la suite.

Finalement, ce qui fonctionne le mieux pour apprendre quelque chose à un chat, c’est la récompense, et non la punition… Le problème est qu’il n’est pas toujours évident de récompenser un chat, et son éducation est donc beaucoup plus délicate que celle du chien.
En effet, le chien, lui, est gourmand par nature. Il sera toujours content de recevoir une friandise, juste une caresse, un jouet ou simple ment de l'attention de son maître, ce qui rend son conditionnement nettement plus facile que celui du chat qui est bien plus indépendant.

Alors concrètement, comment sanctionner son chat ? Vous pouvez utiliser certaines petites astuces, uniquement quand vous le prenez sur le fait, en flagrant délit:

  • L’asperger d’eau à l’aide d’un vaporisateur (quelques gouttes suffisent);
  • Faire un bruit désagréable: jeter un trousseau de clés, utiliser un sifflet;
  • Jeter un coussin dans sa direction;
  • Souffler sur le chat.

Tout cela aura pour but de le surprendre et de le déranger pendant qu’il fait la bêtise, et il pourrait finir par associer cette action (la bêtise) à une sensation désagréable (le bruit des clés, l’eau, le coussin qui lui tombe dessus…) et donc éviter de recommencer.

Idéalement il vaut mieux qu’il ne réalise pas que cette sensation désagréable provient de vous, sinon il pourrait l’associer à votre présence et comprendre qu’en votre absence, tout est permis.

Pour ce qui est des surfaces sur lesquelles vous ne voulez pas que votre chat se balade, comme la table de la salle à manger ou le plan de travail de la cuisine, vous pouvez y placer du papier aluminium ou du papier adhésif double face car les chats, qui sont un peu précieux, n’aiment pas marcher sur du papier alu et n’aiment pas la sensation du coussinet qui colle…

Dans tous les cas, évitez de crier ou encore de le frapper, car il pourrait devenir craintif et méfiant vis-à-vis de vous, ce qui pourrait empirer la situation. De toute façon être brutal n’est jamais une solution.

Évidemment, les comportements instinctifs sont plus difficiles à contrôler: je pense par exemple au fait de faire ses griffes, de marquer son territoire, de chasser les oiseaux, de " voler " de la nourriture…

Pour terminer et pour illustrer tout ça, vous connaissez peut-être Simon’s Cat? Ce sont des petits films animés réalisés par Simon Tofield, un anglais qui s’est inspiré de son insupportable chat.

Voici le lien: http://www.simonscat.com/films.html

Un livre est également sorti, qui reprend les stupidités les plus drôles de son compagnon félin. Tous les chats et tous les propriétaires de chats s’y reconnaîtront !