Cinq vertus incroyables des câlins : leurs bienfaits selon la science

Qu'ils soient fraternels, amicaux ou amoureux, les câlins apportent du réconfort. Il ne faut donc pas s'en priver, ils sont essentiels à notre développement. Et ça tombe bien car ce 21 janvier, nous fêtons la journée internationale des câlins !

Voici 5 bonnes raisons de se faire des câlins, pour convertir les plus sceptiques d'entre vous. Pandémie et gestes barrières obligent, attention toutefois à limiter au maximum les risques de transmission en cas de câlins "absolument nécessaires" hors de la bulle de contact.

Les câlins apportent bien-être et empathie

D'après une étude menée en 2019 par l’application sociale belge Twoo61% des belges interrogés ont indiqué se sentir mieux après un câlin. Et pour cause : tenir une personne dans ses bras pendant au moins 20 secondes favoriserait la libération de l'ocytocine - aussi connue sous le nom d'hormone de l'amour ou de l'attachement - qui augmente à son tour notre sensation de bien-être et notre empathie.

Le stress s'évapore

Rien de tel qu'un bon gros câlin pour diminuer le stress, c'est la science qui le dit ! Ici encore, c'est l'ocytocine qui entre en jeu en favorisant la production de sérotonine et de dopamine. Conséquence : moins d'anxiété et de stress, une attitude plus positive et l'apparition d'un sentiment de sécurité intérieure. Pensez-y la prochaine fois que vous avez un entretien d'embauche, une présentation, un examen oral ou que vous ruminez la nuit ! 

Générosité et tranquillité sont au rendez-vous

En plus de produire de la sérotonine et de la dopamine, l’ocytocine déclenche un branle-bas de combat dans notre amygdale. Et c'est grâce à ces réactions en cascade que nous pourrions nous sentir plus enclin à être généreux, envers un inconnu notamment, car nous sommes apaisé et tranquillisé

"A hug a day keeps the doctor away"

En plus d'être bénéfiques sur notre humeur et nos émotions, les câlins renforcent également notre système immunitaire et ont des effets positifs sur notre métabolisme. Ils réduisent également la pression artérielle (puisqu'ils diminuent l'anxiété) et seraient même indispensables au développement cognitif, surtout chez les nouveaux-nés. Merci l'ocytocine !

Bref, un shoot de bonheur !

En plus d'être qualifiée d'hormone de l'amour et de l'attachement, l'ocytocine est aussi appelée l'hormone du bonheur. Forcément ! À elle seule, cette hormone "miracle" est capable de

  • réguler le stress
  • avoir des effets anti-inflammatoires, antioxydants et cicatrisants,
  • aider à surmonter l’adversité et les traumas,
  • diminuer l’anxiété et la dépression,
  • augmenter le sentiment de calme et de sécurité, 
  • avoir des effets positifs sur notre système immunitaire et métabolique,
  • favoriser la confiance, la générosité et l’empathie,
  • contribuer au sentiment d’attachement et au lien social.

Et tout ça est accessible ... grâce à un câlin. Ce serait dommage de se priver d'un shoot de bonheur pareil !

Heureusement, pour celles et ceux qui n'auraient pas la possibilité de faire un câlin avec les personnes de sa bulle de contact, il existe d'autres manières de libérer de l'ocytocine