Boissons et plats pour l'hiver

Boissons et plats pour l'hiver
Boissons et plats pour l'hiver - © Mima88 - Getty Images/iStockphoto

En hiver, il fait froid, nous sommes sujets aux infections et aux maladies. Par ailleurs, le corps a besoin de plus d'énergie pour maintenir sa température à 37°C.

Durant cette période, le système immunitaire est grandement sollicité, c'est pourquoi nous nous devons d'en prendre soin. Faut-il manger plus dans ce cas ? Pas forcément.

Il en faudrait plus pour pallier aux dépenses énergétiques liées à la thermorégulation, mais nos activités physiques sont souvent moins intenses qu'aux beaux jours, donc l'un dans l'autre il n'est pas nécessaire de manger plus.

La question plus pertinente serait de savoir quels aliments faut-il privilégier ?

 

Commencer la journée avec un bon petit-déjeuner

S'il faut privilégier un repas, c'est bien le petit-déjeuner, même s'il ne représente que 25% des apports énergétiques journaliers. Il est important car il vous tire du lit douillet en vous permettant de bien démarrer la journée. Plus encore quand il fait froid, une règle d'or veut que l'on ne sorte jamais l'estomac vide. Le petit-déjeuner sera composé d'une boisson chaude, de fibres, d'un produit laitier et d'un fruit.

 

Toujours d'actualité, les fruits et légumes

En hiver, nous avons moins envie de manger cru. C'est une tendance générale, et c'est d'ailleurs dans les pays du sud, là où il fait le plus chaud, que les gens consomment des légumes crus le plus souvent. Ceux-ci ont une importance capitale dans notre métabolisme, car ils sont source de la fameuse vitamine C, de fibres, et surtout d'enzymes. La cuisson, surtout à forte température fait perdre au légume ces vitamines. Essayez donc d'intégrer dans vos habitudes alimentaires, une petite carotte crue à 10h.

 

Bien se réchauffer, avec des boissons

Le thé et le café sont particulièrement efficaces pour faire monter la température corporelle. Le café favorise la combustion des graisses par l'organisme grâce à la présence de caféine, qui produit de l'énergie et par conséquent, de la chaleur. Le thé lui, connu pour ses vertus antioxydantes, stimule la sécrétion de noradrénaline. En revanche, contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'alcool ne s'inscrit pas parmi les boissons qui réchauffent. Il entraine une déshydratation et une dilatation des vaisseaux sanguins à la surface du corps, ce qui donne une impression de chaleur mais qui en fait vous refroidit plus rapidement.

 

Éviter le mauvais gras

Aussi appelé graisses saturées, il est contenu dans les viandes grasses telles que l'agneau ou le porc, les plats industriels, le beurre, les pâtisseries, etc. Il vaut mieux éviter tout ce qui est trop gras et trop lourd à digérer afin de ne pas fatiguer le corps.

En plus d'être contenu dans les poissons gras, comme le saumon, la sardine ou le maquereau, le «bon gras» est présent dans les oléagineux, les graines, de chia ou de courge et certaines huiles végétales, comme l'huile d'olive ou de tournesol.

 

Si vous ne faites pas attention, l'hiver serait une saison propice à la prise de poids, malgré des dépenses énergétiques plus importantes. Le corps nécessite plus d'apports caloriques, et notre alimentation est donc plus riche. La pratique d'une activité sportive reste fortement conseillée afin de lutter contre ces kilos hivernaux.