Anxiété, dépression… Connaissez-vous vraiment les punaises de lit ?

Elles sont minuscules et pourtant, elles hantent les nuits de millions de personnes dans le monde et peuvent provoquer de graves dépressions : ce sont les punaises de lit.

Jusqu'à 500 piqûres par nuit

De la taille d'un pépin de pomme, ces insectes parasites se nourrissent de sang et se cachent souvent dans les lits où ils trouvent chaleur, obscurité et surtout une source de nourriture facile d'accès. Si leurs piqûres sont indolores sur le coup, elles laissent des boutons rouges sur la peau, qui provoquent de graves démangeaisons. Une personne dont le logement est infesté peut être piquée jusqu'à 500 fois par nuit.

Par ailleurs, une seule femelle peut pondre jusqu'à 15 œufs par jour et 500 au cours de sa vie. Il est donc très difficile de combattre une infestation, qui nécessite de nettoyer quotidiennement son logement, de laver et de congeler ses textiles et même de jeter certains meubles. Éventuellement, il faudra faire appel à une entreprise de désinsectisation, dont la facture peut atteindre plusieurs milliers de dollars.

Des conséquences psychologiques graves

Mais au-delà de l'aspect financier et matériel, les conséquences les plus graves sont, au demeurant, psychologiques : une personne touchée par une infestation présente cinq fois plus de symptômes d’anxiété et de perturbation du sommeil qu'une personne non atteinte.

Cela peut même mener à de graves cas de dépression : un cas de suicide a même été enregistré au Canada. Pourtant, elles ne sont pas considérées comme un problème de santé publique, n'étant pas vecteur de maladies. Aucun gouvernement ne les considère donc vraiment comme une priorité.