Accepter son hypersensibilité : 5 comptes instagram qui font du bien

Il n’est pas toujours facile de vivre et d’accepter son hypersensibilité et le tsunami d’émotions qui l’accompagne. Alors en cette journée de l’hypersensibilité, nous vous avons sélectionné 5 comptes instagram qui vous rappelleront que vous n’êtes pas seul(e), que l’hypersensibilité peut être une force et surtout… qu’on peut en rire !

@leblabladansmatete

 

"Toute ma vie, je me suis trouvée bizarre, hyperémotive (et c’était visiblement un défaut pour tous les gens autour de moi), différente des autres, j’absorbais toutes les émotions de tout le monde et on me disait souvent que j’étais trop fragile et que je devais m’endurcir […] Et puis, j’ai enfin réussi à mettre un mot sur tout ça. Je n’étais “que” hypersensible, comme 15 à 20% de la population d’ailleurs" explique Charlotte, l’auteure du compte @leblabladansmatete. Sur Instagram, mais aussi sur son blog et via des podcasts, cette jeune française raconte comment elle vit son hypersensibilité au quotidien… et ça fait du bien.

@je.suis.hypersensible

 

Entre confidences et témoignages personnels, l’auteure du compte @je.suis.hypersensible apporte aussi son lot d’informations plus sérieuses et ses conseils pour mieux vivre son hypersensibilité. Le tout est entrecoupé de mèmes et d’images rigolotes qui apportent la bonne humeur et le sourire. Rafraîchissant et intéressant !

@hypersensible_modedemploi

 

C’est quoi l’hypersensibilité ? Quelles sont ses caractéristiques ? Pourquoi ai-je l’impression d’être une véritable éponge émotionnelle ? Comment trouver l’équilibre ? Qu’est-ce que les neurones miroirs ?

Si vous vous posez toutes ces questions, vous êtes au bon endroit ! Car le compte @hypersensible_modedemploi prend le temps d’y répondre, une par une, avec des jolis dessins et des explications claires et compréhensibles, en plus de vous accueillir les bras grands ouverts dans la "grande famille des hypersensibles" !

@venusetamazone

 

Derrière @venusetamazone se trouve Camille, une "coach intuitive" qui "accompagne les femmes hypersensibles en quête de sens à trouver leur mission de vie". Sur instagram, cette hédoniste dispense des conseils qui donnent de la force et de la persévérance. Elle dispose également d’un site internet sur lequel elle propose un coaching de 6 mois pour les femmes hypersensibles en quête de reconversion professionnelle.

@elodiecrepel

 

En plus d’être surdouée, hypersensible et synesthète, Elodie est aussi une thérapeute/coach spécialisée en hypersensibilité et en douance. Au quotidien, elle accompagne les personnes dites "atypiques" et les aide à se comprendre, à s’accepter et à s’aimer avec toutes leurs particularités. Sur son compte instagram professionnel @elodiecrepel, elle n’hésite pas à partager des témoignages mais aussi des informations précieuses sur l’hypersensibilité avec un regard psy bienveillant.

Bonus : @sororcircles se reconvertit en newsletter

Bien connu des hypersensibles, le compte @sororcircles - qui postait de nombreux témoignages, moments de vie, doutes, victoires, astuces et espoirs en tout genre envoyés par sa communauté de femmes hypersensibles - a malheureusement mis la clef sous la porte en ce début du mois de janvier 2021. Mais l’aventure ne s’arrête pas là. Le compte se reconvertit en effet en newsletter à recevoir 2 fois par mois et leur podcast est toujours là !

La journée nationale (française) de l’hypersensibilité

Pour la troisième année consécutive, ce 13 janvier est consacré aux personnes hypersensibles et à leur place dans la société.

Pour la petite histoire, c’est le psychanalyste Saverio Tomasella qui est à l’origine de cette initiative. En 2018, il s’intéresse à l’hypersensibilité et publie l’ouvrage J’aide mon enfant hypersensible à s’épanouir. À la suite de cette parution, il plaide pour une meilleure visibilité des personnes hypersensibles – qui représentent tout de même 15 à 20% de la population – et s’adresse directement à l’épouse du président de la République française Brigitte Macron via une pétition en ligne. Et ça a marché !