A quoi va ressembler notre espace de travail demain ?

Karin Gintz est directrice des ventes de Vitra, fabricant de mobilier design. Peu connue du grand public, la marque est adorée par les amateurs de joli mobilier. Elle a signé notamment le "Fauteuil de salon" de Jean Prouvé ou le "Lounge Chair&Ottoman" de Charles et Ray Eames.

Il y a peu, la marque célébrait 100 ans de révolution dans le design d'intérieur à travers 20 "intérieurs visionnaires" dans son musée-campus en Allemagne. Une expo de circonstance, à l'époque où l'intérieur est non seulement une valeur refuge mais aussi un lieu d'ouverture sur le monde.

Pour Karin Gintz, le Covid a amené à une restructuration de nos intérieurs pour apporter plus de flexibilité dans nos espaces.

 

A quoi va ressembler notre environnement de travail dans un futur - très - proche ?

Le Covid nous aura apporté une reprise de liberté dans notre mode de travail. C'est important. La crise nous permet, dans notre malheur, de mieux faire le lien entre la vie pro et perso. Nous nous sommes finalement bien habitués à travailler au calme, chez nous. L'enjeu, aujourd'hui, pour les entreprises est de faire revenir ses employés au bureau.

 

Comment doivent-elles s'y prendre ?

Les entreprises doivent envisager une opération séduction pour faire travailler les employés ensemble et attirer les collaborateurs, qui ont aujourd'hui du mal à revenir dans les locaux.

Les bureaux doivent devenir des espaces de partage plus ouverts, plus sociaux comme la cafétéria, ou des espaces lounge, et moins de bureaux individuels. Le télétravail ne va pas disparaître. Mais il n'existera pas non plus à 100% parce qu'il ne rend pas les employés heureux.

 

Est-ce qu'il existe des points communs entre nos espaces de travail à la maison et au bureau ?

On se dirige de plus en plus vers des micro-espaces. Cela ne veut pas dire que l'on va mettre des cloisons partout. On va privilégier la division par des écrans, par exemple, de formes légères, à la fois mobiles et durables.

Chez Vitra, nous réfléchissons à du mobilier qui s'intègre à la cuisine, à la salle à manger sans défigurer l'intérieur. Le soir, quand je dîne avec ma famille, je peux pousser, ça ne me gêne pas. Ou alors, parfois, on va travailler sur un sofa ou dans une chambre avec une tablette. On va intégrer le travail à ce qui existe déjà.

 

Est-ce que vous avez observé une évolution dans le choix des couleurs, des matériaux ou du mobilier utilisés ?

La réponse à ces micro-espaces en termes de design est le collage d'époques. Au collage de périodes, où l'on voit s'opérer un retour sur les classiques des années 50 d'un point de vue esthétique. Comme les fauteuils lounge classiques dans lesquels on est à l'aise et dans lesquels on se sent libre.

Ce jeu de collage d'époques est complété par un jeu de matières. Le tissu crée du lien entre les pièces. Un siège va s'habiller de rose ou de vert, ce qui ne donne pas l'impression d'être au bureau. On a aussi envie d'aller vers des matériaux plus naturels comme le bois ou le liège.

Enfin, on voit opérer un retour à l'accumulation de petits objets rassurants, qui viennent compléter la panoplie pour plus de bien-être.