À Courtrai, vous trouverez un banc spécialement conçu pour allaiter

Début août, la société d’accessoires high-tech Elvie a eu la bonne idée d’installer un banc réservé à l’allaitement en plein centre de Courtrai.

Les mamans peuvent y tirer leur lait et donner le sein comme bon leur semble. Une initiative qui vise à soutenir les jeunes parents, mais aussi à (enfin) lever les tabous qui entourent l’allaitement en public.

"All boobs welcome here" ("Tous les seins sont les bienvenus")

Installé début août en plein centre-ville sur la Grand-Place à l’occasion de la semaine mondiale de l’allaitement maternel, le banc conçu et imaginé par Elvie comporte une surface creuse dans laquelle les parents trouveront un matelas à langer… et même des jouets ! "Toutes les mamans devraient pouvoir allaiter ou tirer leur lait en public sans crainte ni jugement", écrit la marque sur son compte Twitter.


Lire aussi : Allaiter en public, c’est autorisé mais ce n’est pas toujours accepté


Si ce banc (bleu et rose) n’a hélas pas échappé aux stéréotypes des couleurs genrées, son message est en revanche plus que bienveillant…. Et surtout nécessaire pour faire évoluer les mentalités. "Outre le banc, nous avons lancé #BreastPlaces, une carte des endroits de la ville où les jeunes parents peuvent nourrir leur bébé et allaiter en toute tranquillité", précise d’ailleurs la marque.

"Couvrez ce sein que je ne saurais voir !"

Les jeunes mamans ne connaissent malheureusement que trop bien la célèbre réplique de Molière dans Tartuffe. Pour la bonne et simple raison qu’elles subissent fréquemment cette injonction. Les femmes sont encore nombreuses à essuyer des insultes et des regards désapprobateurs ou encore se voir refuser l’accès à des lieux publics, uniquement parce qu’elles "osent" donner le sein. Le plus souvent, on les accuse de "manquer de pudeur", voire de "s’exhiber".

En novembre 2019, Nefera Mavamb a donné le sein à son enfant alors qu’elle se trouvait dans sa voiture, garée dans une rue de Bruges (Belgique). Sur Facebook, la jeune femme explique avoir été contrainte de quitter les lieux après qu’un agent de police l’a interpellée et sommée d’arrêter d’allaiter, prétextant qu’il s’agissait d’une "atteinte à la pudeur". Or, le fait d’allaiter en public ne fait l’objet d’aucune interdiction par la loi.

En France, la députée française du Val d’Oise, Fiona Lazaar, a déposé un projet de loi pour créer un délit d’entrave à l’allaitement. La proposition ne comporte que deux articles :

  • une amende de 1500 euros à l’encontre de toute personne qui tentera d’empêcher une personne d’allaiter en public
  • un rappel que donner le sein à son enfant "n’est pas constitutif d’une exhibition sexuelle"

En Belgique, en 2017, Bianca Debaets, alors secrétaire d’Etat à la région Bruxelloise chargée du Bien-être et de la Santé, lançait la campagne "allaitement bienvenu" pour faciliter la vie des mamans qui hésitent à donner le sein dans un lieu public. Mais après seulement une vingtaine d’établissements qui se sont engagés dans la campagne, le mouvement n’a pas pris.