8 conseils pour dépenser plus de calories en mangeant

Et oui ! Si vous ne le saviez pas, il vaut mieux manger pour brûler des calories que de s'affamer ! Car pour bien fonctionner, votre métabolisme a besoin de RÉ-GU-LA-RI-TÉ et d'être maintenu en activité. Fini donc de sauter le petit déj', de souper à 21h35 un jour puis à 17h58 le lendemain sous peine d'avoir un corps complètement déboussolé et d'être constamment fatigué(e), d'avoir le teint brouillé, les nutriments engloutis mal digérés et tout le toutim. Allez hop, on gomme de son quotidien toute forme d'anarchie nutritionnelle et on recommence à zéro pour arrêter de jouer au yoyo avec son poids et sa morpho ! 

Pour rappel et en résumé : le métabolisme est ce qui vous permet de dégrader les aliments pour en extraire l'énergie et les nutriments nécessaires à notre fonctionnement afin de les stocker dans nos cellules. Il rentre aussi en action quand il s'agit d'aller puiser dans nos réserves pour fournir de l'énergie à notre corps dans n'importe quelles situations. On appelle cela le métabolisme basal.
 

Pour qu'il fonctionne comme sur du papier à musique, voici nos 8 conseils :  

1. Ne zappez aucun repas
On dégage le compteur de calories de notre esprit ! Pour stimuler notre métabolisme de base, il faut manger ! Sans vouloir vous pousser au grignotage, l'idéal serait de fractionner vos repas et d'en faire six petits au lieu de trois gros par jour. Il faut savoir que quand vous sautez un repas, le corps se met en famine et votre métabolisme fonctionne au ralentit pour ne pas entamer vos réserves d'énergie. Et quand arrive enfin le repas suivant, de un vous avez faim et vous mangez peut-être plus, et de deux votre métabolisme de base ne va pas se réveiller d'un coup, il faudra plus de temps avant de se mettre en route (un peu comme vous le matin en fait) et stockera d'avantage de graisses et autres pour prévenir la prochaine famine. Moins de calories seront brûlées, donc. 
 

2. Buvez, encore et encore
Boire de l'eau (surtout) hydrate votre corps et lui permet d'opérer les échanges intracellulaires de manière optimale. Ne pas boire en suffisance provoque un ralentissement du métabolisme et une grande fatigue.
 

3. Reposez-vous correctement
Dormir est essentiel pour avoir un corps qui fonctionne correctement. Être en carences de sommeil stresse votre organisme et déclenche une réaction inflammatoire qui dégrade les cellules et empêche votre métabolisme de faire son job. N'écourtez vos nuits que si c'est ultra nécessaire, chassez les écrans de votre chambre et succombez à la sieste dès que vous le pouvez. 
 

4. Mangez des protéines maigres
Apparemment, votre corps a besoin de plus d'énergie pour décomposer et digérer les protéines. On mise donc sur les viandes maigres comme la dinde, le cabillaud, les fromages cottages... 
 

5. Mettez des épices dans votre assiette
Parce qu'elles donnent un petit coup de fouet au métabolisme, n'hésitez pas épicer vos plats !
 

6. Buvez glacé, mangez froid
Les boissons glacées (pas trop caloriques) et les plats froids mettent notre métabolisme en action ! Celui-ci va aller puiser dans nos réserves d'énergie pour réchauffer notre bol alimentaire afin qu'il soit plus facile à digérer. Privilégiez donc le temps de midi pour savourer un repas chaud. 
 

7. Thé ou café ? 
Les deux ! En effet, la caféine et la théine sont les bonnes copines de notre digestion, de notre métabolisme. Attention toutefois à n'en boire que 3 à 4 tasses par jour pour ne pas engendrer une nervosité excessive. 
 

8. Faites du sport
Faut-il encore vous le rappeler, mais plus vous faites du sport, plus vos muscles se développent et vous font brûler de calories, même au repos ! Car ils sont tout le temps en action (pensez à votre cœur, qui est un muscle) et demandent plus d'énergie pour fonctionner en raison de la densité de leur tissus. 

Le mieux est avant tout d'être à l'écoute de votre corps. Si vous avez faim, nourrissez-le !