7 gestes simples pour libérer l'ocytocine de votre cerveau

Alors soyons contents parce que c'est bon pour le cœur et pour la santé !

Faire des compliments

8 images
Good job ! © PeopleImages - Getty Images

Recevoir des compliments libère notre chère hormone mais en faire aussi ! Alors tournez vous à droite et dites à votre voisin qu'il est beau, tournez vous à gauche et dites à votre voisine qu'elle a des cheveux soyeux. 

Faire l'amour

8 images
Ils auront peut-être un peu mal au dos demain © PeopleImages - Getty Images

Y a-t-il besoin de plus d'explications... ?

Faire des bisous

8 images
Kiss me forever © AzmanL - Getty Images

Même un bisou sur la joue (pas besoin d'amoureux), ça vous libèrera un peu d'ocytocine alors hop hop hop, on va faire un bisou à sa sœur!

Faire des calins

8 images
Avec ses enfants, sa famille, ses amis, son amoureux, son chat © franckreporter - Getty Images

La proximité physique avec un autre corps rend votre cerveau heureux. Qui sommes-nous pour empêcher notre cerveau d'être heureux ?

Manger quelque chose de bon

8 images
Elle a pas l'air au 7ème ciel? © pixelfit - Getty Images

Le foodgasm en anglais, c'est quand on mange quelque chose de tellement bon qu'on a besoin d'émettre un sonore "MMMMMH", de fermer les yeux et de soulever légèrement le menton vers le ciel. Ocytocine, bonjour !

Lacher prise

8 images
LALALALALALAAAAAAA © Antonio_Diaz - Getty Images/iStockphoto

Vous êtes devant The Voice, les Cats on Trees se mettent à chanter Sirens Call en live et vous vous levez de votre divan pour danser comme une furie autour de votre table basse : libération de l'hormone du bonheur. Sourire éclatant, rouge aux joues, vous êtes heureux (#histoirevraie).

Caresser son chat qui ronronne sur les genoux

8 images
Le chat a l'air content en tout cas © RyanJLane - Getty Images

Petite pause dans cette course effrénée qu'est la vie, le chat sur les genoux, une tasse de thé dans une main, l'autre qui caresse lentement le félin qui ronronne, le cœur qui ralentit, le sourire aux lèvres. Libération d'ocytocine jusqu'à la crampe dans la cuisse et l'impossibilité de bouger pour ne pas risquer d'ennuyer votre chouchou poilu.