6 astuces pour des menstruations moins douloureuses

Woman having stomachache in bathroom
Woman having stomachache in bathroom - © CentralITAlliance - Getty Images/iStockphoto

Désormais, les règles douloureuses ne sont plus une fatalité. Mieux informées que leurs mamans, les jeunes filles aujourd'hui varient les astuces et n'hésitent pas à consulter pour être bien soulagées.

Loin d'être anodins, ces troubles gynécologiques fréquents peuvent considérablement gâcher la vie des femmes qui en sont victimes. Les premières douleurs surviennent généralement dans les deux ans qui suivent l'arrivée des règles. Les premiers cycles se déroulent généralement sans problème, puis au bout de quelques mois, avec l'arrivée des ovulations premières, menstruations douloureuses apparaissent.

Les symptômes sont parfois très violents : maux de tête, crampes irradiant dans le bas du dos ou dans l'intérieur des cuisses s'accompagnent souvent de nausées, de vomissements, de diarrhée et même de vertiges chez certaines jeunes filles. Commencer par les premiers réflexes :

1. Se mettre au chaud : plongez-vous dans un bain chaud avec quelques gouttes d'huiles essentielles. Cela va détendre un peu tous les muscles qui se contractent et peut vous réconforter. La douleur augmente ? Préparez-vous une bouillotte et placez-la sur le bas du ventre et sur le dos. Allongez-vous en position foetale, afin que la bouillotte ne bouge plus. Elle permettra de continuer le processus de relaxation entamé par le bain ou la douche chaude.

2. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, type Ibuprofène ou Nurofen, disponibles en pharmacie sans ordonnance, sont très efficaces. Ils ont le mérite d'atténuer également les migraines comprises dans le package de la dysménorrhée, ainsi que les maux de reins. Par ailleurs, votre médecin peut vous prescrire une artillerie plus lourde, parlez-en avec lui. Dans tous les cas, ne croquez pas ces pilules comme des bonbons, une surconsommation peut entraîner des brûlures d'estomac et à terme un ulcère.

3. Surveiller son alimentation
On sait depuis longtemps que l'alimentation des femmes influe directement sur leurs hormones et leur cycle menstruel. Pour vous débarrasser des douleurs, changez votre alimentation en misant sur les aliments riches en Oméga-3 comme les poissons gras, ont une activité anti-inflammatoire qui vous aidera à vous sentir mieux, et surtout pendant 5 jours : bannissez le café. Certaines plantes aideraient aussi. Les feuilles de framboisier par exemple qui ont des vertus anti-spasmophiliques, mais aussi la mélisse, la camomille et la menthe poivrée sont à prendre en infusion.

4. Se détendre
Scientifiquement prouvé, le stress est un facteur aggravant de la douleur puisqu'il produit des hormones, comme L'adrénaline et le cortisol, provoquant des inflammations. Alors, lorsque vous êtes en plein dans votre cycle menstruel, mettez-vous à l'abri de toutes les sources de stress qui vous entourent. Pour vous aider, rien de mieux que les techniques de relaxation : yoga, tai-chi, méditation, etc. Votre professeur pourra en outre vous montrer des postures apaisantes pour le dos et le ventre.

5. La pilule
En empêchant l'ovulation, elle réduit la production des prostaglandines et réduit le flux menstruel. Cette méthode est généralement efficace pour diminuer, non seulement la durée des règles, mais aussi et surtout tout ce qui va avec, des douleurs aux migraines en passant même par la mauvaise humeur.

6. Activer la circulation
Vous n'avez qu'une seule envie, rester allongée ! Et pourtant, une activité physique douce permet d'activer la circulation dans le bas-ventre et de réduire la douleur. N'hésitez pas à marcher d'un bon pas pendant une vingtaine de minutes par exemple. C'est probablement la dernière chose qui vous tente, mais la pratique de sport, en favorisant l'oxygénation du corps et la circulation sanguine, agit comme un antistress et atténue de ce fait les symptômes menstruels, sous forme d'antidouleur naturel.