5 conseils pour se préparer à un marathon

5 conseils pour se préparer à un marathon
5 conseils pour se préparer à un marathon - © Tous droits réservés

Cette année vous vous êtes fixé comme objectif de participer à un marathon. Félicitations ! Mais comme vous le savez déjà, il est ultra nécessaire d'avoir une bonne préparation physique et mentale. Pour vous aider, voici quelques conseils avant de chausser

  • Une alimentation équilibrée et riche en sucres lents

Pour mettre toutes les chances de son côté, il est indispensable de privilégier une alimentation variée en veillant à proscrire épices, nourriture grasse et plats difficiles à digérer. Pour plus de confort intestinal, crudités et fruits crus sont également à éviter. Les féculents sont indispensables pour augmenter ses réserves glucidiques et tenir la distance le jour de la course, notamment en vue de l'effort musculaire à fournir. Les repas peuvent ainsi être composés de pâtes, riz, semoule, pommes de terre ou légumineuses.

On veillera également à mettre plus de poisson au menu. Attention à ne sauter aucun repas et à manger en quantité suffisante sans toutefois se resservir. Le petit-déjeuner et le déjeuner doivent être les repas les plus copieux de la journée chargés d'assurer l'essentiel des réserves énergétiques. Le dernier repas avant la course doit avoir été pris idéalement au moins 3 heures avant le départ.

  • Veiller à l'hydratation

Pour assurer les réserves en eau du corps et éviter les risques de déshydratation, il est fondamental de continuer à boire très régulièrement de l'eau minérale ou légèrement sucrée. Il est recommandé de ne pas boire d'alcool pour éviter de charger son foie en toxines. Quelques heures avant la course, boire quelques gorgées toutes les 30 minutes est indispensable.

  • De bonnes nuits de sommeil

Les semaines et jours précédant la course, il est important de se coucher et de se lever à la même heure pour respecter son rythme biologique et bénéficier ainsi d'un sommeil plus réparateur. Stress et montée d'adrénaline empêchent parfois de tomber dans les bras de Morphée la veille de la course. En cas d'insomnie, mieux vaut se lever ou préférer des activités relaxantes. Attention à ne prendre aucun médicament pour dormir !

  • Choyer ses pieds

Mieux vaut ne pas courir avec des chaussures neuves, mais privilégier celles qui auront été portées lors de l'entrainement et déjà bien rodées. Pour préparer ses pieds la veille du grand jour, on peut utiliser une crème anti-frottements et un peu de jus de citron pour éliminer les peaux mortes. Les masser avec une crème grasse pour nourrir l'épiderme est également une astuce de pro.

  • Repos et détente

Quel que soit l'objectif suivi, mieux vaut éviter toute séance intense et se reposer en faisant une coupure sportive à 48 heures du départ du marathon, surtout si l'entrainement a été régulier et de qualité. On évitera ainsi tout risque de blessure, tendinite ou crampe.

Une façon amusante de garder la forme et de forger sa motivation. Il ne vous reste qu'à choisir le marathon qui sera le vôtre.