On a testé le nouveau salon de tatouage vegan à Bruxelles : Because

On a testé le nouveau salon de tatouage vegan à Bruxelles : Because
On a testé le nouveau salon de tatouage vegan à Bruxelles : Because - © Tous droits réservés

Tendance est allé tester pour vous le nouveau salon de tatouage Vegan dont tout le monde parle depuis quelques semaines.

On vous rassure tout de suite, on avait déjà l'intention de se faire un tatouage (on vous en avait d'ailleurs parlé dans cet article)!

Pourquoi ce salon?

On cherchait depuis pas mal de temps un salon de tatouage qui offrirait des traits fins et délicats de ce genre là :

Et à Bruxelles, jusqu'à ouverture de Because, on n'a pas réussi à trouver ce qui nous convenait. On en était même à chercher des salons à Paris pour se faire un petit citytrip qui allierait tatouage et plaisir du tourisme (bien que le tatouage soit également un plaisir).

Et puis, le petit miracle est arrivé : on est tombé sur un event "soirée d'ouverture du nouveau salon de tatouage à Ixelles" (ça tombe bien, on habite à Ixelles!).

Ni une, ni deux, on se jette sur Instagram et on regarde le travail des deux tatoueurs. Admirez plutôt : 

On s’est donc rendue sur place pour rencontrer les tatoueurs et leurs parler de nos projets : un palmier sur le pied et un brin de lavande sur le doigt. 

On découvre alors que le salon propose une expérience différente : le hanpoke (Ubay).

Alors le handpoke qu’est ce que c’est? C’est une technique de tatouage qui ne se fait pas à la machine (donc pas de gros bzzzzzz qui fait peur). Une aiguille et le talent du tatoueur sont suffisants pour donner un résultat qui a du grain, de la texture et surtout, qui peut être très fin.

Trêve de suspens : on a testé les deux tatoueurs (Ubay et Josh) et donc les deux techniques.

Ce qu'on en a pensé

Le tatouage à la machine (palmier), on l'avait déjà testé, donc pas de surprise. On nous avait dit que la zone choisie (bas de la cheville) faisait mal mais on a plutôt bien supporté la demi-heure de torture (sauf les 3 dernières minutes).

Le tatouage au handpoke (lavande), c'était une première. Le doigt étant une zone sensible, on stressait un petit peu (on n'a d'ailleurs plus d'ongles tant on les a rongés) mais au final, on était pas loin de s'endormir. La sensation ressemble un peu à une griffe de chat et (vu qu'on en a un) on est immunisé contre cette douleur!

Au final, ce qu'on a vraiment aimé c'est l'ambiance du salon. On ne se prend pas la tête, on n'est pas des gens underground qui font des tatouages dans une ambiance de cave noire clandestine. C'est joli, c'est cosy, c'est tout blanc, y a des coussins avec de la fourrure et nous, on aime ça, parce qu'on s'y retrouve! 

Pourquoi Vegan?

Pousser la tendance vegan jusqu'à l'intégrer à sa peau... Un peu abusé? Pas si l'on considère le veganisme comme une philosophie de vie. L'idée de ne pas avoir fait souffrir d'animaux pour se faire plaisir en s'imprimer des dessins sur la peau, on apprécie.

Pour être vraiment franc avec vous, on ne savait même pas que certaines encres étaient faites à base d'os d'animaux calcinés (les os, pas les animaux)... ça vous donne envie? Bah nous non plus. L'aspect vegan n'est pas que dans les encres, il l'est aussi dans les produits utilisés par les tatoueurs pour préparer la peau ainsi que dans les cicatrisants vendus sur place qui ne contiennent ni glycérines, ni gélatines animales.

 

Manon et Charlotte Ballestero ont décidé d'ouvrir ce salon parce qu'elles n'en trouvaient pas à Bruxelles qui offre des traits fins (#samestory).

Ensuite, avec l'envie de monter sa propre boîte depuis des années et avec l'aide de sa soeur, Charlotte s'est lancée. Elle a trouvé deux tatoueurs qui répondaient à ses attentes et qui utilisaient déjà des produits vegan sans même s'en rendre compte. 

Vegan, Charlotte ne l'est pas à 100%, mais si elle peut vivre sa vie sans faire préjudice à celles des animaux, elle le fait.

Pourquoi Because?

Parce que.

On plaisante, on vous explique quand même! Mais la blague (très drôle, avouez-le) répond en fait à la question.

Pourquoi on se fait tatouer? Il ne faut pas toujours que ça veuille dire quelque chose. C'est parfois juste pour l'esthétique. Nous vivons aujourd'hui une époque qui nous permet de nous inscrire sur la peau des motifs qui veulent dire quelque chose pour nous (avec emphase sur la notion de soi). Parce qu'ils ont une signification personnelle ou tout simplement parce que la beauté des traits d'un artiste nous transcendent.

En gros : parce que.

Plus d'infos :