Maquillage : la tendance reste au naturel à la fashion week de New York

La beauté nude était de mise à la fashion week de New York, mais quelques touches de couleur sont venues égayer les looks du printemps-été 2017.

Le champion de la tendance reste sans surprise Alexander Wang, dont le maquillage 'no concept' avait fait sensation lors des défilés automne-hiver 2016, il y a quelques mois. Le mat était de mise. Les mannequins n'ont pas l'air maquillés, à l'exception d'un peu de mascara et d'un teint matifié. Un peu de brillance au coin interne de l'œil et un soupçon de gloss sur la bouche ont suffi chez Proenza Schouler, un grand contraste avec le foisonnement de couleurs du défilé et avec les oreilles peintes des mannequins. Lacoste a également favorisé le naturel avec pour tout maquillage un peu de fard irisé. Tory Burchs'est un peu plus amusée avec le concept en jouant sur les tons dorés pour un look hâlé et ingénu.

Le strobing, qui consiste à illuminer encore un peu plus les zones du visage naturellement touchées par la lumière du soleil, apporte un brin de glamour supplémentaire. Nicholas K a parfaitement maîtrisé la technique, en utilisant un enlumineur de teint sur les pommettes et les yeux. Le strobing a également séduit Oday Shakar. La parfaite structure osseuse du visage des mannequins s'en trouvait soulignée, un effet encore amplifié par les coiffures tirées en arrière et très classiques. La marque venue d'Amsterdam The Faux a misé sur des illuminateurs de teint aux nuances dorées ou rosées, ainsi que sur un rose à lèvres pour renforcer le thème de la fluidité des genres, qui présidait à sa collection.

En dépit d'une approche étonnamment sage du maquillage, les défilés ont vu les couleurs faire quelques petites apparitions sur le podium, notamment chez FTL Moda, où Reshma Bano Qureshi, survivante d'une attaque à l'acide, a fait sensation dans un look où l'or et le fuchsia étaient à l'honneur. Jeremy Scott a également intégré de riches et précieuses tonalités à son maquillage, un compagnon de choix pour sa collection bariolée aux influences 80's.