Le PRP : une solution contre la chute de cheveux ?

Le PRP : une solution contre la chute de cheveux ?
Le PRP : une solution contre la chute de cheveux ? - © Manuel-F-O - Getty Images/iStockphoto

La médecine offre aujourd'hui différentes possibilités et techniques de rétablissement capillaire. Le soin PRP contre la perte de cheveux utilise les facteurs actifs de croissance contenus dans le plasma riche en plaquettes pour stimuler la repousse en agissant directement sur les cellules souches du follicule pileux.

 

La méthode PRP

Dans le sang, nous avons trois types de cellules : les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes qui baignent dans le plasma. Ici, seules les plaquettes sanguines sont intéressantes. 

Dans une prise de sang, il est facile de séparer ces éléments pour obtenir le plasma seul, enrichi en plaquettes. Celles-ci contiennent des facteurs de croissance capables de revitaliser, voire régénérer les tissus. En l'occurrence, les follicules des cheveux peuvent être réveillés lorsqu'ils sont stimulés par l'injection de facteurs de croissance plaquettaires.

 

Déroulement de la séance

Une infirmière procède à une prise de sang, qui sera passée en centrifugeuse pour séparer les différents composants sanguins et récupérer le plasma riche en plaquettes. Le PRP est un produit issu de votre propre organisme. Il est donc 100% biocompatible et n'entraîne aucun risque d'allergie ou de rejet.

Il est injecté dans le cuir chevelu avec une fine aiguille. Les plaquettes sont des cellules vivantes qui vont recréer du tissu là où elles sont injectées. Elles contiennent des facteurs de croissance qui « réveillent » les cellules souches des follicules pileux et les incitent à fabriquer un nouveau cheveu. Le traitement comprend quatre séances à quinze jours d'intervalle. Ensuite, il faudra faire une séance d'entretien par an. La séance dure environ trente minutes.

 

Des résultats satisfaisants

Après la première séance, les cheveux ont déjà un aspect plus brillant, plus soyeux et plus épais au toucher. Suite à la deuxième, il y a une nette diminution de la chute des cheveux. Au bout de la troisième séance, vous constatez la repousse des cheveux. Pour amplifier les résultats des injections PRP, vous pouvez faire une séance avec le casque « Miltahead » entre chaque séance d'injections.

 

Très peu de risques

Quelques rougeurs sont toujours possibles dans les heures qui suivent. Comme les extraits plaquettaires viennent de votre propre organisme, le produit est 100% biocompatible : le risque d'intolérance est très limité. Toutefois, il vaut mieux prévenir votre médecin en cas de terrain allergique important.

Et pour les douleurs ? Les traitements PRP contre la perte de cheveux ont parfois été considérés par les patients sous anesthésie locale comme inconfortables, voire douloureux. Si vous le préférez, l'intervention peut être exécutée sous sédation intraveineuse ou anesthésie totale.

 

En cas de chirurgie capillaire

Les greffons prélevés sur la nuque sont placés dans un bain de stockage à base de sérum physiologique et de PRP. La survie d'une unité folliculaire dépend de sa capacité à échanger de l'oxygène avec la zone sur laquelle elle est implantée jusqu'à l'apparition d'une véritable vascularisation du greffon. Le plasma riche en plaquettes favorise cet échange d'oxygène, rend le greffon plus résistant et augmente ainsi les chances de réussite de la micro-greffe. L'intérêt de la méthode réside dans le fait qu'elle est naturelle. Il n'y a pas de produit étranger, donc une absence de risque de réaction.