Instagram arrête toutes les promotions de produits minceur

Naomi Campbell And Benedikt Taschen Celebrate The Los Angeles Launch Of "Naomi" At Taschen Beverly Hills
Naomi Campbell And Benedikt Taschen Celebrate The Los Angeles Launch Of "Naomi" At Taschen Beverly Hills - © Charley Gallay - AFP

Une initiative pour tenter de protéger les utilisateurs mineurs et parfois très (trop ?) influençables.

Instagram n’en peut plus d’essayer de sauver le moral des gens. Après avoir mis en place un système qui impose un cercle vicieux de dopamine et de manque de reconnaissance sociale (course aux likes etc.), Instagram fait un demi-tour à gauche (ou à droite, peu importe) et met en place de nouvelles stratégies pour (apparemment) protéger la santé mentale de ses utilisateurs. On a vu passer les tests de suppression des likes (quand est-ce qu’ils vont le mettre en place d’ailleurs ?) et c’est maintenant sur les contenus mettant en avant les produits et programmes minceur, codes promo et incitation à la chirurgie esthétique que la plateforme sévit.

Facebook et Instagram ont annoncé récemment que toutes les publications postées faisant "une déclaration miraculeuse à propos de certains produits de régime ou de perte de poids, liée à une offre commerciale telle qu’un code de réduction", seront automatiquement cachées aux utilisateurs de moins de 18 ans. Un premier pas dans la bonne direction et même un second (pas) puisque les deux réseaux sociaux vont aller jusqu’à supprimer ces publicités mensongères (les 'résultats miracles') une bonne fois pour toutes.

Instagram bientôt body positive ?

"Nous voulons qu’Instagram soit un environnement positif pour ceux qui l’utilisent. Ces mesures font partie du travail en cours qui consiste à réduire la pression que les réseaux sociaux exercent sur certains utilisateurs."

Nous espérons de tout cœur que la plateforme évolue avec son temps et soutienne les nouvelles philosophies de vie dont, notamment, le body positive qui consiste à aimer son corps, quel qu’il soit et à ne pas avoir honte de se montrer par peur des commentaires et autres jugements. La société évolue, on a vu le dernier défilé de Rihanna à la Fashion Week de New York où (tous) les corps des femmes étaient mis en avant et qualifiés (à juste titre) de beaux. On s'éloigne de plus en plus de la vision parfaite d'un corps mince aux seins et fesses avantageuses vers un réel amour pour tous les corps.

L’implication de Jameela Jamil

L’actrice de "The Good Place" est la fondatrice du mouvement body positive 'I Weigh' qui mène un combat depuis longtemps contre la promotion de ces produits, notamment sur les réseaux sociaux. La pétition “Stop aux publicités de produits minceurs toxiques relayés par les stars sur les réseaux sociaux”, mise en place contre ces promotions, avait récolté 250.000 signatures en février dernier.

Jameela n’y va pas de main morte quand il s’agit de son cheval de bataille. En effet, elle avait été jusqu’à tacler les sœurs Kardashian qui adorent faire la promotion de pilules miracles : "Ces gens vendent des pilules pour la croissance des cheveux, mais portent des extensions ou encore, elles photoshoppent leurs photos pour paraître plus minces et vendent un substitut de repas pour la perte de poids. Il y a tellement de mensonges qui circulent et que nous avons acceptés comme la norme culturelle. Ce n’est plus possible."

On applaudit Jameela et toutes les stars et influenceuses qui se battent pour un monde plus juste, plus beau et plus tolérant (ça fait un peu Miss France ça, non ?).