Comprendre et prévenir la chute des cheveux

Comprendre et prévenir la chute des cheveux
Comprendre et prévenir la chute des cheveux - © anyaberkut - Getty Images/iStockphoto

La chevelure est un moyen très fort d'expression de notre personnalité : elle véhicule le charme, la sensualité ou la fantaisie, tandis que les hommes la considèrent souvent comme une arme de séduction ou un témoignage de leur style. Voir ses cheveux tomber est donc une véritable source d'angoisse.

La santé des cheveux dépend de processus complexes. Comme toutes les cellules de notre corps, le cheveu est vivant et suit un cycle de croissance naturel, le cycle pilaire, divisé en trois phases:

  • La phase anagène est la phase de croissance du cheveu. C'est la partie la plus longue du cycle pilaire puisqu'elle dure de deux à six ans. La très grande majorité des cheveux présents sur notre tête est donc en phase anagène.

  • La phase catagène est une phase de repos pendant laquelle le cheveu cesse d'évoluer. Elle dure environ trois semaines.

  • La phase télogène, enfin, va aboutir après plus ou moins trois mois à la mort et à l'expulsion du cheveu pour laisser place à un nouveau cheveu en phase anagène.

Le cycle pilaire occasionne donc une perte de cheveux permanente et plus ou moins importante en fonction des changements de saison, dont il n'y a pas lieu de s'inquiéter tant que la quantité des cheveux en phase télogène reste restreinte (cinquante à cent cheveux par jour). Le nombre de cycles pilaires est quant à lui limité : nos cheveux ne connaîtront que vingt-cinq à trente cycles durant entre deux et cinq ans, nous assurant théoriquement assez de cycles pour garder une belle chevelure tout au long de notre vie.

Malheureusement, pour des raisons diverses, la durée de ces cycles peut considérablement diminuer. Les cheveux commencent alors par devenir de plus en plus fins, puis à tomber. Ces dernières années, la chute diffuse des cheveux est en très forte augmentation et toucherait entre 20 et 40% des femmes. Elle est caractérisée par des cheveux fins et clairsemés sur l'ensemble du cuir chevelu, souvent due à des facteurs externes tels que le stress, la fatigue, une carence alimentaire ou un déséquilibre hormonal.

Que faire dans ces cas-là ?

Il ne faut jamais considérer la chute comme irréversible : s'il n'y a pas de solution miracle annihilant toutes les causes qui peuvent provoquer la chute, il existe aujourd'hui de nombreux moyens pour la normaliser.

Le premier réflexe est de bien définir l'origine de la chute. Il ne faut pas hésiter à faire appel à un spécialiste averti et sérieux, qui examinera les différents facteurs qui engendrent la chute et donnera le conseil approprié. Dans certains cas, la solution ne pourra être apportée que par le corps médical (problèmes internes, nerveux, carences de l'organisme, etc.).

Dans un second temps, il est important de maintenir une excellente hygiène capillaire. Un excès de sébum, la poussière ou la pollution empêchent l'oxygénation du cuir chevelu et perturbent les fonctions des follicules pileux, entraînant une anémie et une perte de vitalité du cheveu. Optez donc pour un shampooing doux adapté à la nature de votre cuir chevelu et assurez-vous que celui-ci soit toujours propre.

Adoptez ensuite des gestes simples et efficaces pour stimuler la circulation sanguine. Un cuir chevelu mal irrigué se dévitalise et ne remplit pas correctement ses fonctions au niveau des bulbes pileux. Masser le cuir chevelu pendant une minute la tête en bas permet de l'assouplir et de faire circuler le sang.

Pour finir, ne négligez jamais les soins externes pour revitaliser le cuir chevelu en lui apportant les ressources énergétiques nécessaires.

Voici quelques idées de produits :