Comment lutter contre la chute de cheveux saisonnière ?

Comment lutter contre la chute de cheveux saisonnière ?
Comment lutter contre la chute de cheveux saisonnière ? - © vadimguzhva - Getty Images/iStockphoto

Comme les arbres, nos cheveux sont sensibles aux changements environnementaux. Le passage de l'été à l'hiver, et inversement, sont des périodes de changement radical du climat et donc de l'hydrométrie, de l'ensoleillement et de la température extérieure.

Ces changements influencent le rythme et la vitesse du cycle de renouvellement des cheveux, qui peuvent alors chuter en plus grand nombre.

 

D'abord, une bonne alimentation

Les vitamines B font probablement partie des vitamines les plus importantes pour les cheveux car elles participent au renouvellement des cellules du follicule pileux. On les trouve dans les céréales complètes, les légumineuses, la levure de bière, la volaille et les poissons gras.

Le fer aussi est un élément indispensable, car il entre dans la constitution des globules rouges qui transportent les nutriments et l'oxygène vers les organes et les follicules pileux. Les aliments à privilégier sont les légumes secs, les œufs, les fruits de mer, le poisson, les abats et la viande rouge. A noter : le fer est mieux absorbé quand il est associé à la vitamine C.

Optez aussi pour les acides gras insaturés : les oléagineux (amandes, noix, noix de pécan) les graines (graines de lin, de chanvre), certaines huiles végétales non raffinées (huile d'olive, de lin, de chanvre), l'avocat, les poissons gras.

Et bien sûr, les légumes et les fruits frais. Pensez aux smoothies les matins, c'est une manière efficace de faire le plein de vitamines, même si l'on n'a pas toujours le temps de manger équilibré pendant la journée.

 

Ensuite, des produits naturels

Un traitement à base d'éléments anti-chute peut vous aider à limiter la perte de cheveux saisonnière, mais pour cela, choisissez avec soin le produit que vous allez utiliser. Aussi prometteurs puissent-ils paraitre, évitez les cosmétiques qui contiennent de la silicone ou ses dérivés, car cette substance a tendance à obstruer les pores du cuir chevelu. De même, évitez d'utiliser ceux qui contiennent des sulfates, qui risquent d'agresser votre cuir chevelu et fragiliser davantage vos cheveux.

Autant que possible, privilégiez les produits naturels, surtout ceux qui sont riches en ortie, silice et zinc, des substances qui sont connues pour leur propriété anti-chute. L'huile essentielle de pamplemousse est aussi efficace pour freiner la chute des cheveux. Ajoutez-en quelques gouttes sur vos produits de soin habituels pour leur donner une propriété anti-chute.

 

Puis, des soins anti-chute de cheveux

Avant de vous ruer à la pharmacie pour vous jeter sur les lotions anti-chute, privilégiez les soins et shampoings naturels. Puis, pensez à brosser vos cheveux régulièrement s'ils sont longs. Cela permet d'éliminer les cheveux « morts » d'une part, mais aussi de répartir le sébum uniformément sur les cheveux, ce qui est bienvenu. On peut aussi « masser » le cuir chevelu si on utilise une brosse à picots ronds en bois. Pour le soin, on pense bien évidemment à l'huile de nigelle et à l'huile de ricin, bien que l'huile de germe de blé soit intéressante aussi.

 

Enfin, opter pour des compléments alimentaires

Il est toujours bon de faire appel à de compléments alimentaires lors d'un changement de saison, pour aider son corps à se revigorer. On pense bien entendu à tout complément à base de levure de bière, mais aussi à ceux gorgés de magnésium et de fer.

Le hic : ces compléments à prendre en cure ne font leurs preuves qu'au bout de deux ou trois mois. Il faudra donc anticiper cette chute saisonnière. Toute chute de cheveux qui retentit sur le volume de la chevelure ou persiste plus de deux mois, nécessite une consultation, voire un bilan sanguin à la recherche de carences, de troubles thyroïdiens ou autres.