"Le Lac des cygnes" inspire le nouveau ballet olfactif de Repetto

La grâce et la beauté singulière de Princesse Odette, qui se métamorphose en cygne dans le ballet classique en quatre actes de Tchaïkovski, ont donné naissance à la fragrance "Le ballet blanc", le nouvel écrin parfumé de la maison Repetto.

Plus délicate que jamais, cette nouvelle essence présente une nouvelle facette de la femme Repetto. Concocté par les nez Juliette Karagueuzoglou ("L'Homme Ultime" d'Yves Saint Laurent), Nicolas Beaulieu ("Aromatics in White" de Clinique) et Sophie Labbé ("Jasmin Noir" de Bulgari), le parfum a été pensé pour évoquer la légèreté d'une plume.

"Le ballet blanc" s'ouvre sur des notes de mûre et de zeste de mandarine, laissant place à un cœur composé de pivoine et de jasmin sambac aux facettes miellées. En fond, les muscs blancs et l'accord ambre gris donnent à l'ensemble une touche aérienne.

"Ce nouvel opus apporte la chaleur enveloppante du musc autour d'une gourmandise fruitée. Comme les ailes d'un cygne couronnant une mûre juteuse", explique Juliette Karagueuzoglou.

Reprenant la forme ronde des parfums Repetto, le flacon de cette nouvelle édition laisse apparaître deux ailes givrées, ornées de traits blancs et or. Évoquant la taille marquée des danseuses, un ruban vient s'enrouler sur le col du parfum.

Repetto lance en parallèle de cette fragrance une nouvelle campagne, mettant non seulement en vedette "Le ballet blanc", mais aussi les parfums iconiques de la maison. Sébastien Bertaud, danseur du Ballet de l'Opéra, a travaillé avec les équipes de Repetto pour concevoir un ballet pour la danseuse Marion Barbeau, dont la grâce et l'élégance ont été capturées par la photographe Sophie Delaporte.