En Espagne, une clinique vient en aide aux tortues

Les plongeurs et les tortues ont en commun l'accident de décompression. Prises dans les filets des pêcheurs, certaines tortues se voient en danger de mort du fait d'une remontée trop rapide à la surface. A Valence, en Espagne, la Fondation Oceanográfic recueille et soigne ces tortues.

Le réchauffement climatique a déplacé leurs zones de ponte

Bienvenue à Valence pour visiter le plus grand aquarium d'Europe, où se trouve la Fondation Oceanográfic. Quatre chercheurs y ont installé une clinique pour secourir les tortues piégées par les filets de pêche.

Depuis quelques années, l'Espagne voit l'arrivée sur ses côtes des tortues caouannes. Avec la hausse des températures en Méditerranée, le lieu de ponte de ces tortues s'est progressivement déplacé depuis la Grèce et la Turquie vers l'Espagne. La présence de ces tortues dans les eaux espagnoles a augmenté et les populations locales ne savent pas toujours réagir correctement face à une tortue désorientée.

Lorsque les pêcheurs relèvent leurs filets, les tortues remontent trop rapidement et font des accidents de décompression.

La Fondation Oceanográfic de Valence a été la première à décrire cet accident chez les tortues, qui provoque la mort de nombre d'entre elles.

Un caisson hyperbare permet une décompression en douceur

Pour faire face à cette situation, les scientifiques ont investi dans un caisson hyperbare. Le caisson permet aux tortues de redescendre artificiellement en profondeur. Grâce à cela, après une période de 12 à 18h, elles peuvent sortir complètement guéries.

Depuis 2016, la Fondation sauve une centaine de tortues par an. A travers la sensibilisation et la création d'un numéro d'urgence, leur sauvetage est devenu de plus en plus efficace.

Avant d'être relâchées, elles sont marquées afin de pouvoir suivre en temps réel leurs déplacements et prédire où se produira le prochain évènement de ponte.