Un "OneShot" pour le come-back de Nixon

Quatre années sont passées depuis son tout premier album Tout Se Passe Comme Prévu, dont il avait d’ailleurs fait une release party entre les murs de Tarmac, quatre années où Nixon a pris le temps de " grandir en tant qu'artiste et surtout en tant qu'homme ".

Pendant tout ce temps il m'est arrivé un tas de choses, des bonnes comme des moins bonnes, qui m'ont servi de leçons et qui m'ont surtout aidé à grandir en tant qu'artiste et surtout en tant qu'homme. J'ai eu notamment la chance de suivre ma propre voie et de signer en label afin de pouvoir explorer mes différents univers pour le meilleur et parfois le pire. Cela m'a permis de me connaitre et de savoir ce que j'aimais ou non et ce que je voulais ou non.

Il y a une semaine, le rappeur bruxellois nous a fait la surprise en balançant OneShot  pour fêter son anniversaire, mais aussi pour marquer son retour. Et une chose est sûre, on est bien loin de l’époque  Zumba. Ici Nixon revient à ses anciens amours, et semble vouloir prendre une tout autre direction, plus rappée, proche de ses premiers projets comme L.I.F.T, on se souvient de l’excellent Errrday. Contrairement à ce qui est inscrit sur la plateforme Spotify, celui-ci ne date pas de cette année, mais bien de 2015.

2015 marque aussi la fin de la bonne entente artistique avec le collectif LeJeune Club et Krisy. Ce dernier explique que "juste avant la sortie de la 2e mixtape on lui a proposé un contrat d’artistes […] il me parlait de percer et je lui parlais de passion. Le clash fut inévitable. Et ce fut malheureusement catastrophique".

Malgré cela, Krisy continuera à lui donner de la force, et propose à Nixon de l’accompagner en tant que backeur. Entre-temps, l’interprète d’Esmeralda "avoue ses torts". À partir de là c’est une autre page qui s’écrit avec Krisy et son équipe. " On a sorti le clip OneShot sur un coup de tête, car la base reste la passion, le partage et la spontanéité… ".