Theo Francken

"Monsieur bad buzz" du gouvernement

Theo Francken, l'encombrant secrétaire d’État à l'Asile et à la Migration, a de nouveau créé la polémique en déclarant avoir accueilli une délégation soudanaise en Belgique. L'objectif: identifier des Soudanais en séjour illégal chez nous, notamment parmi les réfugiés du Parc Maximilien à Bruxelles. L'initiative a fait bondir une partie de la classe politique et de l'opinion publique. Mardi, le Premier ministre Charles Michel a répondu à ces critiques, il parle de " collaboration technique " (lien : https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_mission-soudanaise-en-belgique-charles-michel-s-explique-a-la-chambre?id=9719390).

Le Soudan est considéré comme un régime dictatorial, comme l'a encore rappelé le président de la Ligue des droits de l'Homme (lien: https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_agents-soudanais-en-belgique-pour-identifier-des-migrants-collaboration-avec-une-dictature?id=9714056). Le fait que la Belgique ait passé un accord avec les autorités d'un tel pays a suscité de vives réactions. Les Jeunes Ecolo ont d'ailleurs partagé sur Facebook un montage photo de Theo Francken habillé en uniforme nazi, l'accusant de collaboration (le mot n'est pas choisi au hasard) avec un président accusé de génocide, de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre.

" Tous les musulmans en dehors de Bruxelles "

Theo Francken, membre du parti indépendantiste, la N-VA, n'en est pas à son coup d'essai. En 2014, un mail écrit de sa main en 2007 refait surface. Il y parle des homosexuels, et de ceux qui les persécutent, "les nombreux islamistes et les petits cons de Marocains". Et de conclure par un "tous les musulmans en dehors de Bruxelles? Ce serait assez amusant ;-)". Le secrétaire d’Etat à l’Asile s’est excusé devant la Chambre pour ces propos blessants. Une conseillère communale bruxelloise avait également porté plainte pour 'incitation à la haine raciale, classée sans suite en 2015.

Des cours pour apprendre aux réfugiés à se comporter avec les femmes

En janvier 2016, Theo Francken annonce qu'il veut introduire des cours sur la manière de se comporter avec les femmes et de les respecter pour les demandeurs d’asile, suscitant des réactions virulentes sur le fait de réserver ces cours aux réfugiés dans un pays où une femme sur trois est encore victime de violences.

Nettoyer le parc Maximilien

Plus récemment, un statut Facebook de Theo Francken évoque les réfugiés du parc Maximilien à Bruxelles. Ce n'est pas tant le contenu du statut qui agite les réseaux, mais bien le hashtag #opkuisen, #nettoyer, qui fait réagir.

On pourrait continuer la liste des dérapages du secrétaire d'Etat, vous pouvez d'ailleurs la trouver ici, mais ce n'est pas l'objectif. Nous avons plutôt voulu faire réagir les jeunes belges aux propos de Theo Francken, sans leur dire par qui ces phrases avaient été prononcées. Vous allez le voir dans la vidéo, certains sont plutôt surpris, voire choqués.