Rouler Tranquille, C'est CHILL!
Rouler Tranquille, C'est CHILL! - © Tous droits réservés

Rouler Tranquille, C'est CHILL!

Rouler plus vite pour arriver à temps à sa réunion ou pour aller chercher son petit bout avant que la crèche ne ferme, parce qu’on est stressé, parce que la route semble dégagée, parce qu’on sait conduire et qu’on n’a d’ailleurs jamais eu d’accident … Il y a toujours une bonne excuse pour appuyer sur la pédale d’accélérateur. En Wallonie, la vitesse excessive ou inadaptée est malheureusement encore responsable de 30% des accidents mortels. 

Dans un monde qui va de plus en plus vite, on oublie parfois de ralentir le rythme. Au volant aussi…Et pourtant, ces quelques km/h en plus au compteur ne nous feront pas gagner de temps. Mais ils peuvent mettre une vie en danger : la nôtre, ou celle de quelqu’un d’autre. Bien entendu, c’est un drame que personne ne souhaite vivre.

Et si on adaptait notre vitesse pour faire de nos trajets des moments sans stress ?

Rouler chill, ça commence par adapter sa vitesse aux circonstances, par exemple lorsqu’il y a beaucoup de trafic, en présence d’autres usagers, ou encore si la météo est mauvaise.

  • La majorité des Wallons (70%) trouvent que l’on roule trop vite devant chez eux. Etre chill, c’est rouler comme on aimerait que les autres le fassent dans notre rue.
  • Le temps file et on y peut rien. Rouler vite pour rattraper un retard ne sert à rien, notamment sur des petits trajets en ville. Ainsi, sur une nationale, en roulant à 100 au lieu de 90 km/h sur 10 km, on ne gagne que 40 secondes. En ville, le gain est infime en raison notamment des nombreuses contraintes de la circulation (carrefour, feux de signalisation, priorités,…). Sur autoroute, à 130 au lieu de 120 km/h sur 20 km, on gagne moins d’une minute. Alors, autant éviter de prendre des risques inutiles…
  • Près de la moitié des personnes interrogées avouent rouler moins vite quand elles transportent des enfants. Et si on roulait comme ça tout le temps, même quand il n’y a pas d’enfant à bord? Pensons aux enfants que l’on croise sur notre chemin et ceux qui sont dans les autres voitures.
  • Vos proches préfèrent que vous rouliez tranquille. Notre étude révèle en effet que 80% des Wallons qui ont des amis qui roulent trop vite n’apprécient pas ce comportement ! Mais ils n’osent peut-être pas toujours le dire. Rouler tranquille, au final, c’est aussi rassurer ses amis et sa famille.

Quelques astuces pour être chill au volant

  • Préparez votre itinéraire avant le départ, pour éviter de stresser en cherchant votre destination
  • Consultez votre GPS en cas de doute, car il indique la limitation de vitesse sur la route empruntée
  • Allumez la radio ou écoutez votre playlist " chill "
  • Ouvrez la fenêtre, respirez un grand coup
  • Mettez votre limitateur de vitesse ou votre cruise control, cela évite la tentation d’appuyer sur l’accélérateur

Cette campagne est mise en place par l’AWSR, à savoir l’Agence wallonne pour la Sécurité routière. Celle-ci est une asbl présidée par le Ministre du Gouvernement wallon qui a la sécurité routière dans ses attributions.

L’AWSR assume six fonctionnalités principales :

  1. La présidence, la logistique et le secrétariat du Conseil supérieur wallon de la Sécurité routière (CSWSR) et de ses groupes de travail (GT).
  2. La communication, la sensibilisation et la promotion de la sécurité routière au travers notamment de campagnes vers le grand public, ou d’actions spécifiques vers des groupes cibles particuliers, en vue d’améliorer le comportement des usagers de la route. Ce volet sensibilisation organise notamment les sensibilisations via les panneaux le long du réseau routier durant les périodes mises à la disposition de l’AWSR par la Direction générale des Routes et Bâtiments (DGO1) et la Société de Financement complémentaire des infrastructures (SOFICO).
  3. L’optimalisation de l’intégration entre les actions de sensibilisation à la sécurité routière organisées par l’AWSR et les contrôles réalisés par les forces de polices sur les thèmes de ces actions dans le but d’améliorer le comportement des usagers de la route. Le Département " Politique criminelle " est notamment chargé d’émettre un avis et des conseils sur les volets sécurité routière des plans zonaux de sécurité.
  4. La mise en place des indicateurs et la récolte des données statistiques ;  l’analyse de ces données en vue d’objectiver l’insécurité routière en Wallonie.
  5. L’évaluation de l’aptitude à la conduite et l’attribution des aménagements éventuels à apporter au véhicule de citoyens candidats ou détenteurs d’un permis de conduire qui, suite à une affection médicale, une maladie ou un accident de la vie, présentent une diminution des aptitudes fonctionnelles (physiques et/ou psychiques) pouvant influencer négativement la conduite d’un véhicule.
  6. Les missions menées dans le cadre de " l’information et l’orientation des victimes de la route " conformément aux recommandations du CSWSR.

TARMAC supporte cette campagne et VINZ aura le plaisir cette semaine de te faire gagner des stages de conduite défensive dans son émission de 20h à 21h sur nos réseaux et plateformes. Ne manque pas cette occasion de t'améliorer et surtout prendre conscience du danger de la vitesse en voiture!