Quand Kaaris rencontre le "Dozo"
Quand Kaaris rencontre le "Dozo" - © Tous droits réservés

Quand Kaaris rencontre le "Dozo"

Dans la lignée d'Okou Gnakouri, son dernier album sorti il y a tout juste un an, Kaaris l'enfant terrible du rap hexagonal au presque 2 millions de followers sur Instagram nous revient avec un album qui confirme ses choix artistiques amorcés dans son précédent opus qui l'ont hissé au rang de phénomène incontournable de ce rap jeu français. Teinté de retour aux sources, en témoigne l'atypique cover de ce nouvel album, l'enfant de babi nous rappelle que sur le chemin de la vie, connaître, respecter et être fier de ses racines vaut mieux que n'importe quel GPS. 

Si vous vous demandiez si le K2A pouvait encore vous surprendre, avec DOZO la réponse est toute faite, oui. 

Et ça fait du bien ce genre de retrouvailles riches en éclectisme et en surprise. 

Car oui le soldat de Sevran a fait la guerre et a survécu, là où d'autres ont vu leur carrière succomber, pour nous revenir apaisé tel le calme arrivant après la tempête. Avec ce nouvel album on sent la maturité d'un homme devenu père mais qui tient à nous rappeler qu'on est pas chez les bisounours, en témoigne le premier track de l'opus dont les premiers mots sont "pute, pute, pute, pute..." 

Tu l'auras compris, si tu as faim il y a de tout et pour tous au menu de DOZO et comme dit le cuisto en cuisine "j'suis dans la cuisine tu bouffes c'que j'te prépare".

Et si tu n'es toujours pas convaincu, on t'invite à mater #JVSRM ce 3 novembre dès 20h pour une interview exclusive de Kaaris!