Polémique Damso / Écoutons l'hymne avant de crier au loup
Polémique Damso / Écoutons l'hymne avant de crier au loup - © Tous droits réservés

Polémique Damso

Écoutons l'hymne avant de crier au loup

Depuis le 17 novembre, l’annonce a fait couler beaucoup d’encre ! Après avoir choisi Stromae, c’est autour de Damso de nous pondre un petit hymne Nwaar-Jaune-Rouge afin de porter nos Diables jusqu’à la victoire (On y croit). Ce qui semblait être une bonne nouvelle pour une partie de la population ne l’a pas été pour une autre. À commencer par Vivianne Teitelbaum, présidente du Conseil des femmes francophones qui s’est empressée de renvoyer notre Dems national au vestiaire en dénonçant les paroles du rappeur qu’elle juge " insultantes pour les femmes ". L’affaire, parce que à ce stade-ci c’est bien une affaire, rappelle celle d’un autre rappeur… Orelsan.

Souvenez-vous, le son " Sale pute " avait fait grincer pas mal de dents, notamment auprès de la classe politique, pour ses lyrics violents. Sorti hors de son contexte, ce titre avait été qualifié d’ " apologie sordide de la brutalité envers les femmes ", alors que la chanson illustrait tout simplement un mec complètement saoul qui dit tout le bien qu’il pense de sa meuf après un adultère.

Les paroles sont crues, certes, mais elles sont à écouter au second degré, comme on regarde un bon film gore. Elles ne reflètent absolument pas la vraie vie ! Pareil pour les paroles de Damso. Très franchement, on doute fort déjà que Damso soit capable de danser le crawl dans la ch* d’une meuf ! (quoique!) Mais on ne vous apprend rien, vous qui écoutez du rap depuis toujours !

Soyez donc indulgents avec ceux qui découvrent à peine l’existence du Dems. D’ailleurs si vous passez par là, sachez qu’en deux albums seulement, Damso s’est positionné avec panache comme l’une des valeurs les plus sures du rap francophone. Et si ses doubles disques de platine et son disque d’or belge n’ont pas suffit à faire parler de lui, toute cette polémique ne fait que lui faire sa pub auprès d’un plus large public qui, on l’espère, creusera un peu plus dans l'univers de l'artiste.

Histoire de clore cette discussion, l’artiste a lui même réagi sur les réseaux sociaux avec tout l’humour qu’on lui connaît. " Merci pour cette belle publicité les copains, là si j’annonce un album je peux battre Orelsan {L’artiste a enregistre les meilleurs ventes 2017 en moins d’une semaine pour son album La Fête est Finie}, qui sait ? ", a-t-il adressé aux différents médias qui n’ont pas hésités à surfer sur la vague de cette polémique pour faire (peut-être) parler d’eux aussi.

Au risque de se répéter, précisons que l’œuvre un artiste c’est comme un film ou un livre, il y a plusieurs degrés de lecture et d’interprétation possibles. Damso annonce avoir terminé l’hymne de notre équipe nationale, attendons d’en écouter le son avant de crier au loup! Gardons nos esprits ouverts ! Qui sait, Damso réussira peut-être à nous mettre tous d’accord.

 

 

Damso

Merci pour cette belle publicité les copains, la si j'annonce un Album j peux battre Orelsan qui sait ? ????‍ #BonjourChezToiViviane Ps: j'ai terminé le son.

Même interdit C'est toujours DEMS #RDVen2018

46.4 k mentions J'aime, 186 commentaires - DAMSOVNI (@thedamso) sur Instagram : "Même interdit C'est toujours DEMS #RDVen2018"

Askip c'est Un journaliste belge sur l'hymne national en exclu @damsonetwork

20 k mentions J'aime, 198 commentaires - DAMSOVNI (@thedamso) sur Instagram : "Askip c'est Un journaliste belge sur l'hymne national en exclu @damsonetwork"

Publication Instagram par DAMSOVNI * 22 Nov. 2017 à 9h40 UTC

37.8 k mentions J'aime, 545 commentaires - DAMSOVNI (@thedamso) sur Instagram