Instagram / Adieu les likes, bonjour l’authenticité ?
Instagram / Adieu les likes, bonjour l’authenticité ? - © Tous droits réservés

Instagram

Adieu les likes, bonjour l'authenticité ?

La plateforme aux milliards d’utilisateurs est actuellement en phase test dans plusieurs pays pour voir ce que serait son application sans les likes. Plus concrètement, "nous sommes actuellement en train de faire un test qui cache le nombre total de likes et de visionnages de vidéos pour certaines personnes dans les pays suivants : Australie, Brésil, Canada, Irlande, Italie, Japon et Nouvelle-Zélande. Nous voulons que vos amis se concentrent sur les photos et les vidéos que vous partagez, pas sur le nombre de photos et de vidéos qu’ils likent", peut-on lire sur le compte twitter d’Instagram.

Le "like" néfaste pour notre santé mentale

L’idée d’Insta ? pousser les jeunes utilisateurs à plus d’authenticité, à se concentrer plus sur leurs contenus, à partager leur histoire ou ce qu’ils aiment sans pour autant s’inquiéter du nombre de personnes qui approuveront ou pas leurs posts. En effet, nombreux sont les instagrameurs qui hésitent à publier un contenu qui leur tient à cœur de peur de ne pas avoir l’approbation des abonnés. D’autres n’hésitent même pas à "dépublier" un post s’il n’a pas recueilli suffisamment de likes. C’est carrément devenu une source de pression pour certains utilisateurs. Au plus on a de likes au plus on se sent populaire. Et si ce n’est pas le cas, cela engendre une forme d’addiction au point d’atteindre la santé mentale des plus jeunes (et moins jeunes d’ailleurs). Une étude américaine révèle d’ailleurs que 40% des adolescents utilisant Instagram ressentent la pression de partager les contenus les plus likés ou commentés.

Un cauchemar pour les influenceurs ?

Pour autant, les likes ne disparaîtront pas complètement, ils ne seront juste plus visibles par les abonnés de l’utilisateur. Mais quid des influenceurs ? Cela risque d’être un gros casse-tête, eux qui ne jurent que par le like pour faire fructifier leur argent. Pour rappel, les plus grosses marques sont prêtes à débourser plus de 500.000 $ pour que Kim Kardashian s’affiche avec l’un de leurs produits. Solliciteront-ils encore leur homme/femme sandwich 2.0 sachant que leurs likes seront moins visibles ? Pour l’heure impossible de dire quel sera l’impact pour les influenceurs.

Inutile de s’emballer non plus, car même s’il s’agit ici d’une réelle révolution de la part d’un réseau social de s’inquiéter du bien – être de ses utilisateurs, on ne parle que d’un test. Rien ne dit que celui-ci sera étendu à d’autres pays ou s’il sera assez concluant pour éviter le mal-être de ses jeunes utilisateurs. Disons que c’est une belle initiative et une belle manière pour Instagram de redorer son image…

https://www.instagram.com/p/BrV1lkEnMOd/?igshid=qwy32n2vkojp&fbclid=IwAR3sRo8cxrMzNDwNi1cY5CCj7OT5LM4i4_wgY2nxaz5ZWHkfbdChRN-1KgI