Gameur dans une ambiance sombre
Gameur dans une ambiance sombre - © Photo by Florian Olivo on Unsplash

GAMING

En Chine, bientôt la reconnaissance faciale pour empêcher les jeunes de jouer aux jeux vidéo ?

En Chine, le gouvernement mène une lutte intensive contre l’addiction aux jeux vidéo chez les mineurs. Interdiction de jouer la nuit, durée de jeu limitée et dépenses plafonnées sont les principaux outils du gouvernement pour essayer d’endiguer la consommation jugée problématique des jeunes chinois.

Depuis 2019, la Chine a instauré plusieurs restrictions qui ciblent directement les jeux vidéo et la consommation jugée problématique d’une partie de la population. Le sang et les cadavres sont désormais interdits, les mineurs ne peuvent jouer qu’une heure et demie par jour la semaine et trois heures durant le week-end tandis qu’ils sont simplement interdits de jeux vidéo entre 22 heures et 8 heures.

Tencent renforce encore ses mesures de sécurité

En effet Tencent, leader du secteur en Chine, limite déjà l’accès aux jeux vidéo en ligne grâce à des inscriptions nominatives. Ces restrictions sont souvent contournées, ce qui a poussé la compagnie à renforcer son dispositif : à partir de 22 heures, toute personne devra se soumettre à un test de reconnaissance faciale pour pouvoir jouer.

" Les enfants, rangez vos téléphones et allez dormir " conseillait l’entreprise dans un message diffusé sur WeChat, principal réseau social en Chine et également détenu par Tencent.

Une organisation chinoise de protection de l’enfance avait attaqué Tencent en justice en juin dernier. Elle accusait le groupe de promouvoir des jeux trop violents favorisant la dépendance et la myopie chez les plus jeunes. L’organisation chargeait également Tencent de vouloir rendre les mineurs accros et de ne pas vérifier suffisamment l’âge ou le temps de jeu des joueurs.