Epic parody Apple
Epic parody Apple - © Epic Games

GAMING

Apple vs Epic Games : nouveaux rebondissements dans le bras de fer judiciaire !

Il y a du nouveau dans la bataille juridique qui oppose Apple à l’éditeur de Fortnite, Epic Games. La justice américaine a rendu son verdict vendredi et celui-ci n’est pas suffisant pour Epic qui a décidé de faire appel.

Un combat de géants

Au début de cette histoire on retrouve Apple, son App Store et sa commission imposée à 30% pour chaque transaction. Pour faire simple Apple interdit aux éditeurs de proposer un autre moyen de paiement, s’assurant ainsi la fameuse commission de 30% sur tous les achats " in-app " également.

Le 13 août 2020, Epic Games a décidé que c’en était assez, et a proposé une mise à jour de leur jeu Fortnite sur mobile. Ce patch ajoutait notamment la possibilité aux joueurs d’effectuer des achats directement dans le jeu, contournant de cette manière la commission d’Apple.

La marque à la pomme ne s’est pas fait prier et a immédiatement retiré Fortnite de sa plateforme, ce que Epic Games attendait sans doute secrètement… En effet l’éditeur s’est empressé d’attaquer Apple en justice pour pratiques commerciales abusives et demande la suspension des mesures prises à son encontre.

Epic Games pas convaincu par la décision de justice

Ce vendredi 10 août la juge Gonzalez Rogers a rendu sa décision, et celle-ci est plutôt en faveur d’Apple… Un seul chef d’accusation a été retenu sur les dix points centraux avancés par Epic Games lors du procès : Apple doit désormais offrir la possibilité à ses partenaires (les développeurs d’applications mobiles) d’ajouter une solution extérieure pour les achats.

La décision d’aujourd’hui n’est pas une victoire pour les développeurs ou les consommateurs. Epic se bat pour une concurrence loyale […]. Fortnite reviendra sur l’App Store iOS quand Epic pourra proposer un paiement in-app en concurrence équitable avec celui d’Apple et en pouvant faire profiter les consommateurs des économies réalisées.

Pas de monopole, pas de remise en question de la commission de 30% et rien sur le retour de Fortnite sur l’App Store. Autant dire que la pilule ne passe pas chez Epic Games, qui a déjà lancé sa contre-attaque judiciaire. Deux jours après le dépôt du verdict, l’éditeur de Fortnite faisait déjà appel.

Vers un avenir incertain

Epic renfile donc ses gants de boxe pour un round de plus, et espère une décision de justice plus en sa faveur. En effet si l’on devait en rester là, l’éditeur devrait a priori 3,6 millions de dollars à Apple et ne pourrait pas revenir sur l’App Store…

Avec l’ampleur que Fortnite prend aujourd’hui, on a du mal à imaginer un monde où l’un des jeux mobiles les plus téléchargés ne soit pas disponible sur les appareils d’Apple… Mais qui c’est peut-être le futur qui nous attend.