Festival Congolisation 2019
Festival Congolisation 2019 - © Tous droits réservés

Festival Congolisation 2019

Presque 60 ans se sont écoulés depuis l’indépendance du Congo. Que reste-t-il de l’effervescence des festivités liées aux 50 ans d’indépendance près de 10 ans plus tard ? Où en sommes-nous aujourd’hui ? Que sont devenus les acteurs de ces évènements ? 
 
A travers CONGOLISATION, l’envie est d’apporter une attention particulière à la diaspora congolaise et africaine. Celle-ci constitue un regard de la diversité, et non plus sur la diversité, comme autant de symboles tangibles de la relation entre l’Afrique et la Belgique. Qui d’autre que la diaspora peut jouer un rôle d’intermédiaire et être à la base d’une culture qui se transforme au gré du temps et des rencontres ? 
 
Être issu de la diaspora, c’est être une intersection, un pont entre différentes cultures, qui permet la création de nouvelles manières de voir le monde et de positionnement face à celui-ci. 
 
Convaincu de l’utilité de la culture dans l’évolution et l’émancipation des pensées. Nous devons nourrir l’imaginaire pour pouvoir rêver le futur. La volonté est ici de mettre en valeur la culture congolaise ainsi que la culture africaine pas seulement à travers son passé mais aussi grâce à de nouvelles créations inscrites dans le présent et qui influenceront certainement le futur. 
 
C’est la raison pour laquelle nous mettons uniquement en avant le travail artistique de belges d’origine et/ou issus de la diaspora congolaise et africaine ayant un rapport avec le Congo et l’Afrique. Le festival se veut être un espace où la mixité peut s’exprimer et échanger artistiquement. Nous espérons que la 4ème édition de ce rendez-vous annuel permettra à ces artistes belges de se rencontrer, de se ressourcer, de s’ouvrir au monde, mais surtout d’être plus visibles dans le paysage culturel national et international. 
 
Du chemin reste encore à parcourir. Nous nous voulons effectivement vigilants quant au danger lié à la représentation négative ou à la sous-représentation des identités diasporiques africaines en Belgique. Notre objectif est de révéler des talents, de les valoriser. Car, à force de les avoir ignorés, évités et d’être passés à côté de talents dits " de la diversité ", un vide s’est créé. Pourtant, nos jeunes ont besoin de modèles auxquels s’identifier et une Histoire à laquelle s’accrocher et ce pour mieux se construire.  
 
" Notre posture a toujours été d’être dans l’action plutôt que dans l’immobilisme lié aux frustrations. Nul ne peut nier l’impact de notre 
festival sur les avancées en rapport avec l’idée de décolonisation des esprits, de l’art et des institutions. " - Pitcho  
 
CONGOLISATION porte en son sein le nom Congo et le mot Colonisation. L’essence de ce festival est de mettre en avant la diversité de la diaspora congolaise ainsi que son apport dans le paysage culturel Belge. 
 
Mais il s’agit aussi de rendre hommage au combat de Lumumba. Le festival se tient donc de coutume autour de la date anniversaire de sa mort, le 17 janvier 1961. Loin de revendications politiques, CONGOLISATION met l’accent sur le construire ensemble, la création, l’unité, et le futur. C’est bien cela que le discours exprimé en 1960 par Lumumba nous inspire. 
 
Cette 4ème édition se déroulera comme à son habitude au CityLab du Pianofabriek. Il est de plus en plus évident que le festival devient un lieu de découverte et de rencontre. Après chaque édition, il n’est, en effet, pas rare de retrouver les artistes, ayant prestés à CONGOLISATION, dans d’autres évènements et centres culturels, ayant un lien de près ou de loin avec le festival.  
 
En 2020, pour les 60 ans d’indépendance des pays d’Afrique noire, CONGOLISATION vous donnera rendez-vous au KVS pour une édition spéciale. Nous aurons donc la possibilité d’accueillir 300 à 1000 personnes par jour. Voici déjà quelques pistes de programmation : " Une saison au Congo " d’Aimé Césaire mis en scène par Christian Schiaretti, un Concert de Gaël Faye qui prévoit de sortir un nouvel album pour milieu de l’année prochaine, et bien d’autres activités à la mesure de l’événement.  
 
Les enjeux d’un festival comme CONGOLISATION s’articulent autour des questions suivantes : ● L’inter-culturalité et la gestion des mémoires plurielles. ● L’insertion citoyenne comme réflexion quant au bien ou mal vivre ensemble, souvent ressenti et exprimé par les uns et les autres, du fait de la diversité des origines culturelles. ● Les relations intergénérationnelles au sein des familles de migrants, de la transmission des mémoires, à l’éducation, aux modèles flous, absents ou insuffisamment valorisés posant bien souvent aux jeunes de sérieux problèmes d’identification. L’identité assumée, ou comment surmonter la " crise de nègre ", concilier le Congo et la Belgique dans une identité commune. 

Congolisation

congolisation #AfroDiaspoArts FR On a fait une p'tite vidéo pour vous résumer le programme (ça approche vite, vite!). Si vous êtes attentifs, vous verrez nos invités de la deuxième nuit de...