Damso, le roi des belges sans award
Damso, le roi des belges sans award - © Tous droits réservés

Damso, Red Diable

Notre petit royaume n'avait pas vu le vent venir lorsque le Duc de Boulogne flaira le buzz naissant d'un Damso pourtant prolifique. Deux disques d'or et de diamant plus tard, ni les Mia's en flandre, ni les récents Redbull Elektropedia Awards n'ont permis de décerner un premier prix à celui qui pourtant aura vendu plus d'albums que Julien Doré ou même Booba en 2017, sacrant Roméo Elvis a quatre reprises. 

On est en droit de se demander quels votants jouent le jeu et s'il n'y a pas une fracture entre le public belge et un public français acquis a sa cause, tout comme il semble y avoir une fracture entre le public francophone et néerlandophone de notre plat pays sur cette question.

Le verra-t-on récompensé aux DMA début 2018 ? On espère un sursaut de bonne foi de journalistes et votants qui doivent eux aussi prendre le pouls du marché, toute liberté individuelle ou de presse évidemment acquise et non remise en question. 

En attendant, Damso poursuit sa route et vient de se voir offrir une vareuse officielle des Diables Rouges en guise de commande de l'hymne qui représentera la Belgique à la prochaine coupe du monde, et ça c'est diablement efficace.

Voilà qui réunira les deux communautés a coup sur ! 

Diable Rouge Vie !

Photo by @Alex Muhong