Coronavirus / Un festival d'annulations
Coronavirus / Un festival d'annulations - © Tous droits réservés

Coronavirus

Un festival d'annulations et d'incertitudes

Alors que beaucoup d’entre nous espérait un possible report de certains festivals en septembre-octobre, après le discours de la Première ministre, Sophie Wilmès, force est de constater que l’été sera définitivement triste. Dour fut un des premiers festivals à annoncer la couleur en communiquant l’annulation pure et simple d’un des événements les plus attendus de l’année. En 2019, ce sont plus de 250.000 festivaliers qui se rassemblait sur la plaine du festival.

Toutes les activités culturelles, festives sont interdites jusqu’au 31 août inclus. C’est le cœur lourd que nous devons accepter que l’été 2020 se déroulera sans Dour Festival. Il s’agit là de la seule décision raisonnable à prendre. La menace planait déjà depuis quelque temps et c’est donc avec beaucoup de respect, de compréhension et de résignation que nous accueillons la nouvelle. La santé et la sécurité des festivaliers, des artistes, de nos employés et des bénévoles demeurent et doivent être notre priorité absolue. – Dour Festival

Ce matin, c’était au tour de Couleur Café de leur emboîter le pas. Le festival qui lance la période estivale avec son événement haut en couleur est bien obligé d’admettre qu’il s’agit là " d’un coup de massue ", mais bloque déjà des dates pour l’année prochaine :

Avec une petite équipe et des ressources limitées, nous avons travaillé 9 mois sans relâche pour vous offrir un grand week-end inoubliable, malheureusement en vain. Nous allons recharger nos batteries le plus rapidement possible pour pouvoir travailler à pleine énergie sur un excellent Couleur Café 2021, qui aura lieu du 25 au 27 juin de l’année prochaine.

L'espoir d'un report

À Liège, on pense encore à postposer le festival à une date ultérieure. Les organisateurs des Ardentes se donnent jusqu’au 15 mai pour "évaluer dans les prochaines semaines les meilleures pistes de reports pour ses festivaliers, ses équipes et les artistes". Sans vouloir être pessimiste, on serait tenté de dire qu’il y a de très faibles chances pour que le festival ait lieu, mais on comprend la volonté des organisateurs de vouloir trouver une solution à tout prix. l'annulation des festivals aura d’énormes répercussions, tout le secteur culturel est fragilisé. Un appel à l’aide a, d'ailleurs, été lancé par les différents organisateurs. Selon le secteur musical, les dommages s’élèvent à plus d’un milliard, rapporte Le Vif. Un constat qui réserve un avenir incertain à tous les intermittents du spectacle.

Nous espérons pouvoir nous en sortir, mais nous devrons compter fortement sur le soutien du gouvernement et de nos partenaires, ainsi que sur la bonne volonté de nos fidèles festivaliers. – Les Ardentes

Du côté du Botanique, on assure encore que les Nuits sont toujours maintenues. Pour rappel, le festival bruxellois avait décidé de reprogrammer l’évènement du 1er octobre au 11 octobre. Paul-Henri Wauters affirme dans La Libre que "près de 80% de l’affiche sera conforme à ce qui avait été annoncé". Le directeur général du Botanique indique que ce report est motivé "par la volonté de ne pas voir mourir tout ce qui a été créé. Pour nous, nos artistes et nos équipes."

"Une bonne nouvelle" malgré tout

Néanmoins, d'après Damien Dufrasne, directeur du Dour festival, annuler les festivals reste "une bonne nouvelle". "C’est avec une grande tristesse mais au moins, on aura contribué un petit peu à la lutte contre la propagation du virus" dit-il à La Province. C’est ce qui s’appelle: voir les choses du bon côté. Et c’est sans doute comme cela qu’il faut penser. Car pour l’instant la seule préoccupation de toutes et tous est de combattre ce virus qui risque bien de pourrir notre été. Le fameux adage "restez chez vous" prend vraiment tout son sens. Continuons à suivre les mesures sanitaires imposées afin de pouvoir à nouveau faire la fête au plus vite. Plus qu’assurément on attend 2021, comme jamais !

Pour l’équipe de Tarmac, les festivals sont l’occasion de nous entretenir avec des artistes venant de toutes parts, mais c’est aussi, et surtout, le moment privilégié pour aller à la rencontre de son public. On se démène pour trouver un moyen de maintenir ce lien tout en respectant les mesures. On vous en dira plus très prochainement. En attendant, prenez soin de vous et des vôtres…