CNC / Celui qui rend possible les clips d'Orelsan, Lomepal & PNL
CNC / Celui qui rend possible les clips d'Orelsan, Lomepal & PNL - © Tous droits réservés

CNC

Celui qui rend possible les clips d'Orelsan, Lomepal et PNL

Lomepal, PNL, Orelsan, Stromae, … Tous ont sorti des clips marquants ces derniers mois. Si le public a pu voir et revoir des vidéos d’une telle qualité, c’est en grande partie grâce au CNC, le Centre National de Cinéma et de l’image animée.

Depuis avril 2018 en France, le centre finance la réalisation de clips musicaux. Son budget est tiré de taxes sur l’audiovisuel prélevées en France, le CNC est donc un établissement public. Le but est de mettre en avant des vidéos musicales "travaillées, scénarisées et ambitieuses capables de rivaliser à l’international". Forcément, un financement ne s’obtient pas comme ça. Pour pouvoir être aidé, il faut passer par une entreprise de production qui déposera un dossier comprenant un plan financier clair, un réalisateur, une équipe, … Bref, n’importe qui ne peut pas toucher une aide comme ça.

Le CNC a déjà financé pas mal de clips. La plus grosse aide depuis sa création a été donnée à PNL : 80 000 € pour "Au DD", qui sortira prochainement. Cela en dit long sur le projet du groupe quand on sait que le CNC finance au maximum 50% des coûts totaux d’un clip. Le budget total de la prochaine vidéo des frères s'élève donc au moins à 160.000 €.

Cette année, "Trop Beau" de Lomepal et "Pièces Détachées" de Gringe ont déjà obtenu une aide. Le CNC a aussi aidé à la réalisation des futurs clips d’Orelsan ("Dis-moi") et d’Ateyaba ("ALC"). En 2018, Orelsan avait déjà été financé pour les clips de "Paradis" (50.000€) et de "La Pluie" en featuring avec Stromae (56.000€).