Burna Boy - Odogwu [Official Video]

Burna Boy - Odogwu Stream/Download: https://Burna.lnk.to/Odogwu Subscribe for more official content from Burna Boy: https://Atlantic.lnk.to/BurnaBoySubscribe...

Clip du jour

Burna Boy et son hommage à la culture Igbo

On avait pas fini de winer (à distance) sur son featuring avec Dadju " Donne-moi l’accord " que le chanteur compositeur d’afro-fusion nous fait cadeau d’un nouveau clip " Odogwu " (littéralement héros ou Grand Homme), un titre donné, dans la culture Igbo, généralement à un homme victorieux ayant accompli de grandes choses. Le peuple Igbo représente la 3e grande ethnie du Nigéria. Une signification qui résonne avec le titre de son premier album " African Giant ", surnom qu’il s’est aussi donné.

Produit par Kel P, la vidéo est donc le premier single de Burna Boy de l’année 2020. Elle est totalement inspirée de la culture Igbo que l’on retrouve dans le sud-est du Nigéria. Le digne héritier de Fela Kuti qui chante si souvent en Yoruba, la langue la plus populaire du Nigéria parlée au Bénin au Togo et au Ghana, a décidé pour ce nouveau titre de mettre la culture Igbo en avant.

" When I reach Igboland, them calling me Odogwu”

“Quand j’arrive sur le sol Igbo, ils m’appellent le Grand Homme (le héros) "

Un hommage à la reconnaissance qu’il reçoit de la part de l’un des plus grands peuples nigérian. Panafricain dans l’âme, connu pour ses lyrics engagés, Burna Boy n’a de cesse de rendre hommage au continent et surtout à son pays.

Le clip est une grosse dédicace à la culture traditionnelle Igbo très spirituelle et aux influences vaudou. On y retrouve plusieurs références. Si tu n’as pas tout relevé, on a fait un petit résumé pour toi :

  • On commence le clip sur une plage nigériane, Burna Boy est entouré d’hommes portant un fez rouge, le couvre chefs traditionnel du peuple Igbo. Leurs voix s’élèvent à l’unissons pour faire l'éloge du chanteur en criant " Odogwu ! Odogwu ! "

 

  • L’Akupe, un éventail classique de la culture Igbo UNIQUEMENT utilisé par les chefs avec lequel notre chanteur se rafraîchit, à plusieurs occasions dans le clip.

 

  • Un prêtre Igbo effectue LE rite sacrificiel qui fera de lui le " Odogwu ". Il le sacre avec le fameux couvre-chef rouge.

 

  • La flûte Oja, un instrument majeur de la culture musicale Igbo, utilisé lors de leurs spectacles dansants, les masquarades. On en joue aussi pour annoncer l’arrivée d’une personne importante lors d’évènement.

 

  • Le meilleur pour la fin,un tailleur inspiré de la totale tenue traditionnelle Igbo appelée Isiagu (remixée), composé de gros colliers en cauris, tout cela mixé avec ses éternelles grillz en diamant. On savait déjà que Burna ne manquait pas de style !

Un hommage à une culture sous représentée mais surtout en voie de disparition. La culture Igbo, boudée par les jeunes la trouvant désuète, pourrait connaître un regain d’intérêt par l’initiative de chanteurs mondialement reconnus comme Burna Boy et voulant la remettre au goût du jour. Nous on n’a pas fini de lever nos points en l’air en criant " Odogwu ! Odogwu ! "