Cinéma / Bad Boys 3 réalisé par des Belges !
Cinéma / Bad Boys 3 réalisé par des Belges ! - © Tous droits réservés

Cinéma

Bad Boys 3 réalisé par des Belges !

Les réalisateurs anversois Bilall Fallah et Adil El Arbi sont actuellement à Atlanta. Si les Belges se sont envolés outre-Atlantique, c'est car ils seront les réalisateurs du troisième volet de la saga "Bad Boys", avec à l'affiche Will Smith et Martin Lawrence. Il se pourrait bien que ce film ne soit qu'un échauffement avant d'autres grosses productions pour le duo.

"Quand on a entamé nos études, c'était un peu une blague de se dire 'un jour on va faire Bad Boys 3'. Jamais on aurait cru qu'on allait vraiment faire ce film un jour", s'amuse Adil El Arbi. Il faut dire qu'avant d'en arriver là, le chemin a été long pour le duo de cinéastes. Ils ont fait leurs armes près de chez nous lors de leurs études mais c'est le film "Black", qui explore le monde des bandes urbaines à Bruxelles, qui les a fait explosé en 2015.

"C'est un film qui a directement retenu l'attention d'Hollywood, s’étonne encore aujourd'hui le co-réalisateur. Jerry Bruckheimer (ndlr : le producteur de Bad Boys) et Will Smith avaient vu le film et ils étaient tous les deux de grands fans. Après quelques années, il n'y avait plus de réalisateur pour Bad Boys et c'est là qu'on nous a demandé de réaliser ce film."

La rencontre avec Will Smith

Après l'atterrissage aux States, le duo anversois a rencontré Will Smith, qui campe l'un des rôles principaux dans "Bad Boys". Une rencontre impressionnante selon Adil El Arbi qui reconnaît une grande proximité à l'acteur. "Après 10 secondes, Will Smith c'est le genre de mec qui peut te rendre à l'aise directement. On parle avec lui, c'est comme si on le connaissait", lance-t-il. 

"On dirait que c'est un pote et qu'on a grandi avec lui. Mais en fait, on a grandi avec lui, s'amuse celui qui sera bientôt au générique du même film que l'acteur, avec le Prince de Bel-Air, avec Men in Black, avec le premier Bad Boys. Cela fait qu'on a l'impression de connaître Will Smith et quand on le rencontre, on est à l'aise."

C'est donc une chance pour les deux Belges de pouvoir collaborer directement avec une star comme ça. Pas seulement car il s'agit d'un immense acteur connu aux quatre coins du monde mais surtout car "toutes les stars à Hollywoods ne sont pas comme ça", reconnaît Adil.

Première étape d'une grande carrière?

Officiellement le tournage de ce film démarre le 14 janvier. Le pitch réunira les ingrédients qui ont fait le succès de la saga. "Les deux Bad Boys vont revenir en force dans des scènes d'actions mais aussi humoristiques. Il y aura tous les éléments des deux premiers films mais on va essayer de pousser encore un peu plus le niveau", promet le réalisateur.

Est-ce la première production d'une longue lignée pour le duo anversois ? C'est tout le mal qu'on leur souhaite et une partie du chemin semble déjà bien entamée pour que l'aventure hollywoodienne continue. "Cela fait déjà un ou deux ans qu'on a eu la proposition de faire le quatrième 'Flic de Beverly Hills', mais Paramount a donné la priorité à d'autres films. Apparemment, les studios sont de nouveau motivés à faire ce film donc il y a de réelles chances, si l'expérience de Bad Boys se passe bien, qu'on puisse continuer avec le 'Flic de Beverly Hills'."

Mais Bilall Fallah et Adil El Arbi gardent les pieds sur terre et le cœur où ils sont nés. "On reste des réalisateurs belges, donc on veut aussi retourner en Belgique pour faire des films là-bas", conclut Adil El Arbi. Pour voir le troisième Bad Boys, il faudra encore un peu de patience, le film est prévu pour début 2020.