Bouli Lanners

"On commence vraiment à en avoir plein le cul"

Ce mardi 4 décembre, Le gouvernement belge a décidé de rejeter une directive européenne visant à renforcer l’efficacité énergétique et s’est abstenu sur le texte relatif aux énergies renouvelables. Pour Bouli Lanners, l’acteur et réalisateur belge, trop c’est trop. Il n’a pas manqué de pousser un bon gros coup gueule:


Bravo ! Là on a un vrai sentiment de s’être encore une fois fait bien enculer par le gouvernement et par la ministre de l’énergie. Alors faudra pas vous étonner si nous aussi on vient à Bruxelles dépaver la rue de la Loi et vous mettre une grosse branlée, parce qu’on commence vraiment à en avoir plein le cul ! Ok ? Message reçu ?

Pour se défendre, la ministre fédérale de l’Énergie, Marie-Christine Marghem, a préféré renvoyer la patate chaude vers les Régions, c’est eux qui seraient responsables du blocage d'après elle.

Ce sont les régions qui ont 90% des compétences en matière d'énergie donc ce sont les trois Régions qui décident et nous, au niveau fédéral, ne pouvons que transmettre les volontés de ces Régions. Je peux comprendre qu'elles trouvent les exigences européennes trop difficiles à mettre en place, mais elles ne peuvent pas se cacher derrière le fédéral quand elles votent contre."

Une sortie qui ne risque pas de rendre plus populaire le gouvernement actuel. Après la vague verte lors des élections communales et les 65.000 citoyens qui ont manifesté dans les rues de Bruxelles à l’occasion de la marche "Claim the climate", il semble évident qu'à 5 mois des élections régionales et européennes, la question du climat sera plus que jamais un élément clé de l’agenda politique. Les citoyens l’ont clamé haut et fort dimanche dernier : ils veulent "plus d’actes et moins de paroles".