Au fond, c'est quoi le problème entre Booba et Damso ?
Au fond, c'est quoi le problème entre Booba et Damso ? - © Tous droits réservés

Au fond, c'est quoi le problème entre Booba et Damso ?

Lors d’une session studio de Dems en live sur Instagram, Booba s’est gentiment (ou pas) moqué en commentaires. Mais au fond, d’où vient l’embrouille entre les deux rappeurs?

La session studio de Damso diffusée en direct sur l’Instagram de Konbini a été une nouvelle occasion pour Booba de lancer des piques au rappeur belge. Dans l’espace commentaires, le Duc a envoyé des petits tacles qui ont rapidement enflammé les followers: "C’est Lukaku ?" (Booba avait publié la vidéo d’une dame confondant Dems avec Romelu Lukaku lors d’un mariage), "Pourquoi y’a pas de meufs ?" (en constatant le grand nombre d’hommes dans le studio) ou encore "Fais un morceau sur la pédophilie" (en référence au morceau "Julien" de Damso),...

Entre coups bas et petites piques 

Booba qui clashe Damso, c’est loin d’être une première ! En décembre dernier, le Duc avait même été plus loin en ironisant sur l’état de santé de la mère de l’auteur de "Bruxelles Vie". Dans "God Bless", en feat avec Hamza, Damso expliquait que son album ne sortirait pas en 2019 : "La daronne dans le coma. Donc j’vais rien sortir cette année, le temps que la daronne marche, sorte de l’hosto". Dans une story Instagram (son terrain de jeu favori), Booba a réagi dans son style (et pour le coup plus que discutable): "Grosse news la famille, mon chat Ricky est actuellement dans le coma donc l’album le plus attendu de 2020 ne sortira peut-être pas en 2020".

Avant cet épisode, on a aussi eu droit à l’avis de Booba sur la double collaboration entre Damso et Kalash (avec qui il a eu aussi des échanges d’amabilités) qu’il décrit comme "éclaté au sol". Le Duc a accompagné ses propos de montages dont il a le secret : des moutons s’agitant avec la tête de Damso et de Kalash. Souvenons-nous aussi du passage de Booba au Brussels Summer Festival en août 2019. Face au public bruxellois, Booba avait balancé : "Il est où Damso ? On est chez lui mais on est chez nous".

En plus des attaques via les réseaux sociaux ou sur scène, Booba n’hésite pas à clasher le Belge dans ses morceaux. Dans le clip de "Glaive", B2O name-droppe Damso sur l’image d’une flèche atteignant une cible sur laquelle se trouve la main en V du rappeur bruxellois. "Ne crois-tu pas qu’je sais c’que j’fais, tellement longtemps que j’fais la guerre, le prochain c’est Damso, m’fais pas jurer la vie d’ma mère", lâche le Duc. Le message était clair…

Damso, la force tranquille

De son côté, Damso montre clairement qu’il n’a pas envie de rentrer dans le clash. S’il n’a jamais surenchéri face aux attaques de Booba, certains ont tout de même vu dans son couplet dans "Tricheur" avec Nekfeu une attaque lancée à l’encontre de B2O. Damso lâche des phases du genre "J’ai pris des grammes et j’ai perdu des kilos, t’assumes pas ta calvitie comme Ne-Yo" ou encore "Les maisons de disques sont toutes des salopes, c’est pour ça qu’elles font des avances. J’ferai pas deux fois la même erreur". Se sentant visé, Booba avait réagi en partageant les lyrics en story accompagnés d’une mise en garde : "@thedamso joue pas au con petit…". Le rappeur belgo-congolais s’était ensuite défendu de toute attaque : "J’ai cité ton nom plusieurs fois et c’était toujours pour te remercier. Que ce soit à travers mes textes ou en interview. Ce n’est pas parce que le contrat est fini que mes principes vont s’en aller, au revoir le vieux".

Dans ce message, Damso évoque le fond du problème entre les deux rappeurs. Car tout a commencé au moment où Damso a mis fin à leur collaboration. En 2015, alors que le morceau de Dems intitulé "Poséidon" apparaissait sur la mixtape OKLM de Booba, le rappeur bruxellois rejoignait l’écurie 92i créée par le Duc. Ce dernier a ensuite invité Damso sur le morceau "Pinocchio" qui figurait sur son album "Nero Nemesis". C’est ce morceau qui a d’ailleurs fait connaître celui qui sortira "Batterie faible" l’année d’après aux yeux du grand public. Les deux rappeurs ont collaboré une seconde fois sur le morceau "Paris c’est loin" en 2016.

Une rupture agitée

C’est pendant l’été 2018 que tout bascule. Alors que des rumeurs persistantes faisaient état d’une jalousie de Booba par rapport au succès de son protégé, ce dernier annonce finalement sur Instagram qu’il quitte 92i : "Merci pour la force et la visibilité que tu m’as donné durant toutes ces années depuis Pinocchio. #Viesurtoietlestiens et que Dieu bénisse tes projets futurs. Dems". Les événements qui ont découlé de cette décision montrent que la pilule n’est jamais vraiment passée du côté de Booba.

Interrogé par une journaliste de Trace FM sur cette décision quelques mois plus tard, Damso expliquait qu’il ne s’était pas passé grand-chose: "Je suis quelqu’un de pas très expressif du coup quand il y a un mini problème, j’écris comme je l’ai écrit. Et après j’avance". Il confiait également que sa décision était assez logique puisqu’il était fatigué de la manière dont fonctionne l’industrie : "Pour moi, c’était logique de faire une pause et de regarder d’autres choses". 

La réponse de Booba a fusé ! Dans un post Instagram, le Duc dit expliquer "ce qu’il s’est réellement passé":  "T’as pris la grosse tête et tu t’es caché derrière ta manageuse Anissa qui pue la merde et ne connait rien au business". B2O raconte également que Damso aurait décidé lui-même de la date de sortie de son album, sans même prévenir ses producteurs, "alors que tu es signé en artiste et que tes œuvres nous appartiennent". Il reproche aussi à Dems sa collaboration avec Joey Starr qu’il considère comme un ennemi ou encore le fait qu’il ait tenu à laisser le morceau "Julien" sur son album alors que Booba le trouve "à vomir".

Il semblerait donc que le fond du problème soit ce que Booba juge comme un manque de reconnaissance de la part de Damso, plus qu’un problème de contrat. En effet, dans son contrat avec 92i, Damso s’était engagé à faire trois albums, ce qui a été fait. C’est la manière dont Damso a mis fin à la collaboration qui a gêné Booba, il avait d’ailleurs réagi en disant "le téléphone ça sert plus à grand-chose de nos jours… La prochaine fois que j’tej’ une meuf j’la plaque sur insta".

Booba ne serait donc qu’un cœur brisé, peiné par la manière dont Dems lui a notifié son départ? C’est en tout cas ce qui ressort des moultes piques qu’il a lancées ces deux dernières années, et notamment les dernières en date durant le live de Konbini ce jeudi. Face à la non-réaction de Damso, Booba passe en effet pour un ex qui ne s’est jamais remis d’une rupture. Malgré tout, seuls les deux protagonistes savent quel est le motif exact de l’embrouille. Peut-être y a-t-il aussi une histoire de gros sous là derrière puisqu'en se détachant de 92i, Damso a probablement récupéré l'entièreté des droits (et donc des royalties) sur ses morceaux, le streaming, les concerts,... Mais tout cela ne sont que des spéculations. Espérons juste que ça n’aille pas jusqu’à une réelle confrontation comme ça a été le cas entre Booba et Kaaris.