Amir al-Moarri nous lâche un rap engagé en dialecte syrien

Aujourd’hui on va parler de rap, mais pas seulement. Amir al-Moarri fait le buzz sur Youtube avec son clip "On All Fronts", dans lequel il fait un triste constat sur la situation en Syrie.

Bref récap’ : la guerre civile syrienne c’est quoi ? C’est un conflit armé qui sévit depuis 2011 en Syrie, en fait, il a commencé par des manifestations, surtout pacifiques, contre le régime du président Bachar el-Assad. Le but concret du peuple était d’acquérir la démocratie.

Maintenant qu’on est tous (plus ou moins) informés, dirigeons-nous dans le Nord-Ouest de la Syrie, plus précisément à Maaret al-Noomane. C’est de là que vient Amir al-Mouarri, 20 ans, nouveau rappeur. Il a sorti dans le courant du mois de septembre un son sur Youtube, "On All Fronts", dans lequel il clame, entre autres, que "la guerre profite à toutes ces nations qui prétendent les aider".

Dans ce clip qu’est-ce qu’on peut voir? La ville d’Idleb, ses habitants, leur réalité, un jeune homme qui scande ses idées dans un dialecte syrien. Pourquoi ça marche? Parce que c’est fait en toute simplicité, parce que même si on ne comprend pas, on ressent ce qu’il a envie de nous dire, alors quand on comprend et qu’on sait qu’il nous lâche des lignes genre : "Entre les accords avec les Russes, Al-Qaida ou ce régime pourri, difficile de se retrouver. Parce que leurs missiles te tueront même si tu es dans leur camp. On est censé attendre les résultats de leurs négociations, qu’ils prennent en mangeant des sushis", cela interpelle encore plus.

Avec son rap, Amir el-Moarri est devenu le porte-voix de toute une population. Quand le rap devient un moyen d’expression, nous on adhère.